Votre Gironde

Edition du 23/02/2016
 

Château SMITH-HAUT-LAFITTE

Rare

Château SMITH-HAUT-LAFITTE

Au sommet. 


Daniel et Florence Cathiard fêtent leur 25e anniversaire ici et peuvent être satisfaits du travail accompli. “Sur l’ensemble du vignoble, nous dit Daniel Cathiard, nous avons utilisé des photographies satellites au service du zonage et de la maturité des raisins. Ainsi, nous avons un véritable patchwork regroupant avec exactitude les sols et le fonctionnement de la plante, ce qui permet d’être plus précis lors de la conduite du vignoble et des vendanges. Grâce au GPS, nous savons exactement les zones à traiter. Notre tri optique (Vistalys), trie les raisins après les avoir pris en photo, puis analyse chaque baie en fonction des paramètres demandés. Smith Haut Lafitte travaille selon l’Economie Circulaire, nouveau modèle économique, écologique, local et sociétal, en marge du système linéaire “extraire-fabriquer-consommer-jeter” à bout de souffle, dans le but de produire un vin d’exception : en limitant la consommation et le gaspillage des matières premières et des ressources d’énergies non renouvelables; en transformant les déchets en matières premières recyclées; en réfléchissant à l’éco-conception de nos produits et en prévoyant leur réutilisation possible.” Sur place, dégustation des blancs et rouges : Le Pessac-Léognan blanc 2013 est très gras, suave, encore fermé, il faut lui laisser du temps. Le 2012, lui, est beaucoup plus vif, fin, franc, limpide, de bouche florale intense, un très joli vin comme le 2011, ample, complexe, avec des nuances de genêt et de poire. Le 2007, qui sent les fruits secs et le musc, avec des connotations d’écorce d’orange, parvient à maturité. Le Pessac-Léognan rouge 2012 est flatteur, généreux, dense et ferme à dominante de pruneau, de cannelle, qui associe puissance et distinction, et poursuit son évolution. Plus riche, le 2011 développe des arômes caractéristiques d’épices, de griotte et de truffe, un vin aux tanins bien équilibrés, avec beaucoup de souplesse en bouche. Le 2010 a plus d’acidité, ce qui lui promet une belle évolution, un vin intense qui associe puissance et distinction, où dominé par les fruits mûrs et le poivre, encore jeune comme le 2009, classique de ce beau millésime, de bouche généreuse, dense et ferme, à dominante de pruneau, de cannelle, mêlant puissance et distinction. Très beau 2005, élégant mais puissant, au nez de prune et de violette et une pointe d’épices douces, charnu, tout en subtilité, vraiment remarquable.

   

Château SMITH-HAUT-LAFITTE

Daniel et Florence Cathiard

33650 Martillac
Téléphone : 05 57 83 11 22
Télécopie : 05 57 83 11 21
Email : smith-haut-lafitte@smith-haut-lafitte.com





> Le palmares des vins


CLASSEMENT BORDEAUX SUPERIEUR
e_bordeaux_superieur.jpg
LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE

Les Classements du site sont réactualisés en permanence dans l'année en fonction des dernières dégustations (derniers ou anciens millésimes, coups de cœur, déceptions...) et peuvent donc être différents de ceux du Guide "papier", qui ne peut être remis à jour avant la prochaine édition

Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
BELLEVUE-FAVEREAU
BOSSUET
BRAN DE COMPOSTELLE
CRAIN
PANCHILLE
PASCAUD
FILLON
HAUT-CRUZEAU
LAGRANGE LES TOURS
PARENCHÈRE
THURON
LATOUR LAGUENS
BÉCHEREAU
PIOTE
VRAI CAILLOU
JAYLE
PAILLETTE
LAMOTHE VINCENT
BURLIGA
CASTENET
GRAND PARIS
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
FONTBONNE (BX)
BELLE GARDE
BOUTILLON
BERNADON (BX)
CORNEMPS
MASSON/GASSIES-GAUTEY (BX)
ENTRE-DEUX-MONDES
GRAND FRANÇAIS
LAUBERTRIE (BX)
AUX-GRAVES -DE-LA-LAURENCE
LAJARRE
PENIN
SIRON
LAUDUC
MALEDAN (BX)
BALLAN-LARQUETTE (BX)
LE SEPE
VRILLE TETUE
BASTIAN
CROIX DE QUEYNAC
LARTIGUE-CÈDRES
TUILERIE du PUY
BUISSON
LA FLEUR HAUT GAUSSENS
FONT-VIDAL (BX)



DEUXIEMES GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
(REIGNAC*)
ARRAS
MAUBATS
LISENNES*
FRACHET
(PIERRAIL)
CAZENOVE
BRANDILLE*
CANTEMERLE*
(HAUT-BRANA*)
PEYFAURES
VIEILLE TOUR
LA GALANTE
L'HERMITAGE
(LAVILLE)
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
FARIZEAU*
(MAISON NOBLE*)
SAINTE-BARBE*
BEAU RIVAGE
HAUT-MONGEAT*
ELIXIR de GRAVAILLAC
COLLINES*
FONTENILLES (BX)
LES MARÉCHAUX (BX)
PRIEURÉ MARQUET
FRANQUINOTTE (BX)



TROISIEMES GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
(CANET (BX))
(CROIX DE ROCHE)
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
BRANDE-BERGÈRE*
HAUT POUGNAN (BX)

IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements

> Nos coups de cœur de la semaine

Château FILHOT


À la tête des Premiers Grands Vins Classés. On le comprend avec ce très grand Sauternes 2011, gras, de bouche veloutée, tout en subtilité d'arômes, de teinte dorée, plein de charme, alliant puissance et finesse, au nez intense de rose et de pain d'épices, de garde. Le 2010, avec ces senteurs où s'entremêlent les agrumes confits et la brioche, de bouche ample et savoureuse, est un vin délicat, tout en subtilité.  Tout en nuances suaves, le 2009, de très belle matière riche et onctueuse, de grande concentration, aux arômes délicats d’agrumes (pêche, pamplemousse), un vin bien équilibré et d’une belle élégance, de garde, évidemment. Le 2008, de bouche puissante, d’une très belle persistance aromatique, avec des notes d’agrumes et de tilleul, est très structuré en finale. Splendide 2007, d’une grande finesse, un grand vin gras, de bouche intense, très équilibré, avec ces nuances de rose, de pain brioché et de pêche surmûrie, de grande évolution, l’une des plus belles réussites de l’appellation dans ce millésime. Le 2006 d’une belle longueur, typé et puissant au nez comme au palais, aux senteurs délicates mais intenses. Très beau 2005, dense et velouté, de belle couleur, au nez riche et bien présent dominé par des notes d’agrumes très mûrs et de pain grillé, intense, de bouche pleine et d’une grande élégance, d’une longue finale, de grande évolution. On peut visiter le parc de cette belle demeure à l’italienne datant de 1845, avec son magnifique pigeonnier de Pineau du XVIIe. Le château organise de nombreuses manifestations durant l’année qui méritent une visite. Des rassemblements sportifs profitent aussi du cadre exceptionnel du vaste parc du Château Filhot : la Raisin d'Or le week-end du 11 novembre et le Marathon de Sauternes le 1er juin.

Comte Gabriel de Vaucelles

33210 Sauternes
Téléphone :05 56 76 61 09
Télécopie :05 56 76 67 91
Email : filhot@filhot.com
Site personnel : www.filhot.com

Château de COUDOT


Le terroir du Château de Coudot est assis sur les deux types de graves que l’on rencontre sur Cussac Fort-Médoc : des graves du Mindel 1 et des graves du Mindel II. Le Cabernet-Sauvignon (60%) occupe les graves de la terrasse, le Merlot (35%) se plait dans les terres plus légères et le Cabernet franc (5%) trouve son équilibre sur des sols secs et bien drainés. Le vignoble est dans la tradition médocaine : taille à deux astes avec trois bourgeons par aste, épamprages, effeuillages, vendanges en vert si nécessaire…Tous ces travaux sont effectués dans le plus grand respect de la vigne afin d’obtenir des raisins de la meilleure qualité possible. Les vignes sont alimentées exclusivement par des apports de matière organique naturelle déterminés en fonction d’analyses de sols régulières. Que ce soit pour la culture de la vigne ou dans les processus de vinification, le respect de l’environnement est un impératif pour les trois frères Blanchard, Joël, Daniel et Rémy. “Le 2013 a peu de structure, mais n’est pas loin des 2011 et 2012, nous dit-on. Quant au 2014, il a beaucoup de similitude avec les 2009 et 2010, les vins sont colorés, fruités, c’est un très bon millésime. Globalement, nos 2013 et 2014 sont des vins à boire dans les 5 ans.” Voilà un beau Haut-Médoc 2012, qui porte haut son appellation de Cru Artisan, issu de vignes d’une trentaine d’années, élevé 12 mois en barriques, dense et généreux, avec des nuances bien caractéristiques de fruits rouges mûrs, légèrement épicé en bouche, aux tanins souples, vraiment réussi. Le 2011 est charnu, savoureux, un vin qui allie puissance et souplesse, de bouche fondue où domine le pruneau confit, d’excellente évolution. Remarquable 2010, de belle robe pourpre, un vin riche et généreux, ferme, à dominante de petits fruits noirs et de cannelle, aux tanins structurés, d’une jolie concentration. Beau 2009, avec des tanins puissants mais souples, au nez complexe et subtil, dominé par des nuances de griotte et de poivre, un vin ample et persistant en bouche, très classique du millésime, qui a largement mérité sa médaille d’Or au concours de Lyon 2011.

J. Blanchard
9, impassse de Coudot
33460 Cussac-Fort-Médoc
Téléphone :05 56 58 90 71
Télécopie :05 57 88 50 47
Email : ch.coudot@wanadoo.fr
Site personnel : www.chateaudecoudot.fr

Château VALENTIN


Remarquable Blaye Côtes de Bordeaux rouge 2011, très classique, aux tanins puissants et fins à la fois, riche en arômes, un vin charnu qui sent bon la prune et les sous-bois. Le 2010 est de couleur rubis, équilibré, aux tanins bien fermes, bien élevé, corsé, au nez dominé par la mûre, de bouche puissante et parfumée (griotte, humus...), de bonne garde, très abordable. Le 2009 est un vin dense,de belle robe soutenue, au nez légèrement épicé (poivre rose), aux tanins présents, d’excellente garde. Le Premières Côtes de Blaye rouge cuvée élevée en fûts de chêne 2006, avec des notes de fruits rouges mûrs (cassis) et d’épices douces (cannelle), charnu, est d’une grande intensité, aux tanins savoureux et puissants à la fois, d'excellente évolution. Le 2004 s’apprécie toujours parfaitement bien aujourd’hui, un vin de couleur profonde aux reflets violacés, avec des arômes aux nuances bien particulières de petits fruits mûrs (cassis, cerise noire...), et de cuir, ample et complexe.

Dominique Revaire

33390 Cars
Téléphone :05 57 42 12 16
Télécopie :05 57 42 38 26
Email : dominique.revaire@wanadoo.fr

CHATEAU LE SOULEY-SAINTE-CROIX


Au 17e siècle, il était de bon ton qu’une famille noble, notable ou aisée possède un domaine en bordelais et y fasse planter un vignoble. François de Chadirac crée son domaine à Vertheuil, il est célèbre pour son roman Uranie et Lucidor, son fils Jean, Conseiller à la table de marbre de Louis XV, lui succède après une jeunesse tumultueuse, et se retire au Souley. Le Château connut une brillante période au XIXe siècle, car son vignoble planté de ceps centenaires et moussus, suscitait la curiosité. L’histoire contemporaine du Château Le Souley Sainte Croix, se confond avec celle de la famille Riffaud. En 1959 alors que le domaine est à l’abandon, son vignoble vendu à l’arrachage, Denise et Paul Riffaud l’achètent et décident de lui rendre son lustre d’antan, car depuis le XVIIe siècle, et la première plantation, aux environ de 1616, le domaine a connu des périodes de grandes prospérité, mais également des moments d’oubli. Depuis maintenant 50 ans la famille Riffaud toute entière, a consacré son temps, les revenus de la propriété et surtout sa passion inébranlable, pour tout d’abord faire renaître, puis protéger le domaine. Paul et son fils Jean ont replanté le vignoble sur un territoire de 25 ha. Aujourd’hui, Paul et Denise sont décédés, mais le vignoble constitue un lien puissant entre tous ; Jean et son épouse Marie-José gèrent le domaine, Frédéric le fils aîné occupe les fonction de maître de chai, Vincent, le cadet a en charge le matériel et l’entretien des bâtiments, Jean-Baptiste le petit dernier règne en maître sur les vignes. Vous retrouverez cette osmose familiale dans leurs vins. Le Souley frappe à votre porte. Ouvrez la toute grande et laissez le entrer, il vous perlera de sa vigne et de son vin. Ne niez pas que le vin est le produit d’une plante magique, connue des hommes depuis la plus haute antiquité, renfermant des substances aux vertus inconnues. Nous ne sommes que vignerons, nous ne savons que soigner vigne et vin. Et leur Haut-Médoc 2009 est généreux et persistant, très bien élevé, de belle robe soutenue, ample et gras en bouche, très équilibré, un vin charnu, vraiment très réussi, aux tanins présents et savoureux, légèrement épicé comme il se doit. Le 2008, classique, est riche et élégant à la fois, de couleur intense, ample et parfumé, typé et ferme, qu’il faut savoir attendre pour mesurer son potentiel.

Riffaud Père et Fils
32, rue des Martyrs de la Résistance
33180 Vertheuil
Téléphone :05 56 41 98 54
Télécopie :05 56 41 95 36
Email : lesouleystecroix@vinsdusiecle.com
Site : lesouleystecroix
Site personnel : www.lesouleystecroix.com


> Nos dégustations de la semaine

Château TOUR du PAS SAINT-GEORGES


Au sommet. Pascal Delbeck est une “figure” libournaise, tant il incarne la passion pour élever de beaux vins typés, ses inventions (Seldevin, hélicopigeur...) et son expérience.
“En ce qui concerne 2013, nous raconte Marie-Amandine Delbeck de Boüard, nous avons fait le choix de ne pas mettre en bouteilles nos vins sur ce millésime. Ce choix est plus dicté par des raisons économiques que par des doutes sur son potentiel. Même si beaucoup émettent des réserves sur la qualité globale de ce millésime, nous pensons qu'il y aura de très bonnes choses en 2013 mais qu'il sera difficile à promouvoir à cause de son image.
Nous sommes très contents de notre millésime 2014 qui nous a réservé de belles surprises ! Même si les choses n'ont pas toujours été faciles cette année, le résultat est vraiment au-delà de nos attentes. Le 2014 sera un vin très agréable à boire et avec une bonne capacité de garde, même s’il est tôt pour se prononcer.”
On ne peut qu’exciter ses papilles avec son Saint-Georges-Saint-Émilion 2012, qui développe un nez concentré de cassis et de sous-bois, un vin aux tanins présents et mûrs à la fois, dense et ample, très équilibré. Le 2011, au nez délicat, mêle puissance et finesse, de belle robe pourpre soutenu, aux nuances de violette et de truffe, d’une grande harmonie, séveux, généreux aux papilles. Superbe 2010, aux arômes de fruits macérés et d’épices, riche, aux nuances de fruits noirs et d’épices, charnu et bien classique, de belle teinte grenat, dense au nez comme en bouche, alliant finesse et charpente, de bouche très généreuse, de garde. 
Le 2009 est tout aussi savoureux, un vin avec beaucoup de structure, tout en bouche, très équilibré, au nez de cerise confite et d’humus, de charpente très élégante, tout en nuances aromatiques, de robe soutenue. Le 2008, médaille d’Argent Paris 2010, charnu et gras, au nez complexe et subtil à la fois, dominé par la griotte, avec ces notes persistantes de fumé, de cerise mûre et d’épices au palais, aux tanins puissants mais très fins, est un vin complet.
Le 2007 médaille d’Or au concours Bordeaux vins d’Aquitaine 2010, est corsé et typé, aux tanins soyeux, au nez intense de fruits (griotte) et de fleurs (pivoine), un vin très bien équilibré, de belle ampleur, remarquable actuellement. Beau 2006, d’une belle structure tannique et d’une grande expression aromatique avec ce goût de mûre et légèrement fumé, un vin de bouche suave et riche.
Le Lalande-de-Pomerol Château Âme de Musset 2012 (Croupe de graves bien drainées sur fonds d'argile résistants à la sécheresse, Merlot, 80%, Cabernet franc, 10%, Cabernet-Sauvignon, 10%), aux arômes puissants de fruits cuits, d’humus et d’épices, est de bouche riche, de très bonne garde. 
Il y a également le Bordeaux blanc Fleur Amandine du Château Dubois Challon 2012, une référence dans son appellation, 50% Sauvignon, 45% Sémillon et 5% Muscadelle, ce qui correspond à une sélection d’un premier tri de grappes sur les différentes parcelles de blanc. Pressurage à froid, léger débourbage, puis mise en barriques neuves pour fermentation alcoolique avec un long bâtonnage, une conservation de cinq mois sur lies fines et enfin, mise en bouteilles après clarification... tout cela donnant ce vin charmeur, aux nuances de poire et de lis, gras mais très fin, “particulièrement agréable avec les produits des Pyrénées (chèvre, brebis etc…) et à l'apéritif”, comme on a raison de le suggérer. 
Goûtez encore le Rosamandine du Château Dubois-Challon, un pur Merlot qui sent la rose et les fleurs fraîches, gourmand, tout en bouche, et ce Bordeaux rouge Château La Grave de Mouste, toujours 100% Merlot, ample, classique, mêlant structure et rondeur.
Pascal Delbeck

Château PERAYNE


En 1990, la Famille Luddecke a vendu sa ferme près de Hanovre, afin d’acquérir cette propriété. Objet de ses désirs, le domaine est situé dans le charmant village de Saint-André-du-Bois entre moulins et châteaux à proximité de la cité médiévale de Saint-Macaire.
Passion et Respect sont à l’origine de la plus belle innovation naturelle –Nature & Bordeaux- qui trouve ses fondements dans l’état d’esprit qui anime la Famille Luddecke et fait revivre la gloire passée de cet imposant Château en cour carrée et de ses 22 ha de vignes. Exposés plein Sud mûrissent depuis lors – entre violettes des prés, trèfle, plantain, fétuque et ail sauvage – les millésimes issus des cépages traditionnels bordelais.
Vous apprécierez ce Bordeaux Supérieur Artémis 2009, élevé en fûts de chêne, médaille d’argent Concours de Bordeaux 2011 (16 €). Le Bordeaux Supérieur rouge 2007, élevé en barriques, est de robe soutenue, bien charnu, complexe et subtil à la fois, dominé par les petits fruits rouges mûrs et les sous-bois, vraiment d’excellente évolution, parfait sur un rôti de boeuf aux pruneaux farcis (13,50 €). Séduisant Bordeaux Supérieur blanc cuvée Apollon 2009, tout en saveurs, tout en fraîcheur aromatique, d’une jolie persistance, un vin intense et parfumé avec des nuances de chèvrefeuille et de pomme en finale (12 €), de bouche délicate comme cet autre Bordeaux Supérieur blanc 2013, de robe or clair, alliant finesse et structure, qui allie des arômes complexes à une jolie structure, aux nuances de fleurs blanches et de citron mûr, tout en bouche (8 e). 
Goûtez aussi le Crémant de Bordeaux brut Prestige cuvée Perayne Méthode Traditonnelle, une valeur sûre, au nez dominé par les fruits mûrs et le pain brioché, avec cette pointe de fraîcheur caractéristique, de belle expression, de mousse crémeuse (12 €).

Henri Lüddecke

Château ROUMAGNAC La MARÉCHALE


Représentant la quatrième génération de cette exploitation familiale, Thierry Dumeynieu dirige cette propriété située à flanc de coteaux.
Il peut être satisfait de son Fronsac 2011, un vin classique et parfumé, alliant finesse et structure, de robe dense, de bouche pleine, aux tanins bien fermes, au nez dominé par la cerise noire et les sous-bois. Beau 2010, marqué par les fruits noirs (griotte, pruneau), rond au palais, ample et velouté, d’une belle concentration mais de bouche élégante et suave, que je vous conseille sur un tournedos aux cèpes. Le 2009, corsé, avec des notes de boisé, de fruité bien fondu, corsé, de bouche intense avec des connotations de petits fruits rouges mûrs et de cuir, charmeur et racé à la fois, ample, de belle évolution. Le 2008 est charnu, tout en nuances aromatiques, de robe soutenue, au nez complexe où dominent la cerise noire et les épices. La cuvée Prestige est un vin structuré, avec des tanins marqués mais qui se fondent progressivement, des arômes de fruits macérés, de fumé.
Goûtez également le Bordeaux Supérieur Château La Maréchale rouge 2011, au nez de petits fruits rouges, de bonne bouche, de bonne charpente, corsé comme il se doit. Le 2010 allie finesse et charpente, au nez intense et complexe (mûre, épices), de couleur profonde, bien équilibré en bouche.
Thierry Dumeynieu - Earl Vignoble Dumeynieu
1, Le Sable
33126 La Rivière
Tél. : 05 57 24 94 55 et 06 14 36 25 91
Fax : 05 57 24 90 44
Email : vignoble-dumeynieu@sfr.fr

Accorder ce vin avec le plat idéal dans IdéeVins


> Les précédentes éditions

Edition du 16/02/2016
Edition du 09/02/2016
Edition du 02/02/2016
Edition du 26/01/2016
Edition du 19/01/2016
Edition du 19/01/2016
Edition du 12/01/2016
Edition du 05/01/2016
Edition du 29/12/2015
Edition du 22/12/2015
Edition du 15/12/2015
Edition du 08/12/2015
Edition du 01/12/2015
Edition du 24/11/2015
Edition du 17/11/2015
Edition du 10/11/2015
Edition du 03/11/2015
Edition du 27/10/2015
Edition du 20/10/2015
Edition du 13/10/2015
Edition du 06/10/2015
Edition du 29/09/2015
Edition du 22/09/2015
Edition du 15/09/2015
Edition du 08/09/2015
Edition du 01/09/2015
Edition du 25/08/2015
Edition du 18/08/2015
Edition du 11/08/2015
Edition du 04/08/2015
Edition du 28/07/2015
Edition du 21/07/2015
Edition du 14/07/2015
Edition du 07/07/2015
Edition du 30/06/2015
Edition du 23/06/2015
Edition du 16/06/2015
Edition du 09/06/2015
Edition du 02/06/2015
Edition du 26/05/2015
Edition du 19/05/2015
Edition du 12/05/2015
Edition du 05/05/2015
Edition du 28/04/2015
Edition du 21/04/2015
Edition du 14/04/2015
Edition du 07/04/2015
Edition du 31/03/2015
Edition du 24/03/2015
Edition du 17/03/2015
Edition du 10/03/2015
Edition du 03/03/2015
Edition du 24/02/2015
Edition du 20/02/2015
Edition du 01/10/2013
Edition du 24/09/2013
Edition du 17/09/2013
Edition du 10/09/2013
Edition du 03/09/2013
Edition du 27/08/2013
Edition du 20/08/2013
Edition du 13/08/2013
Edition du 06/08/2013
Edition du 30/07/2013
Edition du 23/07/2013
Edition du 16/07/2013
Edition du 09/07/2013
Edition du 02/07/2013
Edition du 25/06/2013
Edition du 18/06/2013
Edition du 11/06/2013
Edition du 04/06/2013
Edition du 28/05/2013
Edition du 21/05/2013
Edition du 14/05/2013
Edition du 07/05/2013
Edition du 30/04/2013
Edition du 23/04/2013
Edition du 16/04/2013
Edition du 09/04/2013

 



Clos BELLEVUE


Clos LABARDE


CHATEAUNET


Château BELLE GARDE


Château LA TOUR DU PIN FIGEAC


Château FILHOT


Château les MOINES


Château CANTENAC


Cru D'ARCHE-PUGNEAU


Château BROWN


Château LARRAT


Château BICHON-CASSIGNOLS


Château LUCHEY-HALDE


Domaine de VIAUD


Château du MOULIN VIEUX


Château de LAMARQUE


Château ROUGEMONT


Château LAUDUC


Château BOURSEAU


Château LAGRANGE Les TOURS


Château PONTAC GADET


Château PLANTIER ROSE


Château La ROSE- POURRET



CHATEAU DE GUEYZE


CHAMPAGNE VAUTRAIN-PAULET


CHAMPAGNE CHARPENTIER


DOMAINE DE LA RENAUDIE


DOMAINE GERARD TREMBLAY


CHATEAU DES PEYREGRANDES


DOMAINE VINCENT BACHELET


CHATEAU MONT-REDON


DOMAINE ALARY


CHAMPAGNE ANDRE DELAUNOIS


MAISON MOLLEX


CHAMPAGNE PERSEVAL-FARGE


CHAMPAGNE GOSSET


SCEA CHATEAU CAILLIVET



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales