Votre Gironde

Edition du 21/07/2015
 

CLOS TRIMOULET Une histoire de famille et de terroir

Réputation

Clos TRIMOULET

Des vignerons qui s’adaptent à leur terroir et savent en tirer le meilleur vin possible, grâce à l’anticipation, au sens d’observation et à leur grande expérience.?Chaque année, ils essayent de tirer la quintessence du millésime, avec humilité, s’effaçant devant la Nature, qui reste reine. “C’est quand on rentre du très bon raisin que l’on fait du très bon vin” !


“Nous avons la chance d’avoir eu une très belle série de millésimes ces dernières années, précise Alain Appollot, et nous obtenons des vins de qualité régulière. La matière première est primordiale, pour avoir de jolis raisins à vendanger, nous travaillons beaucoup au vignoble, mon frère Joël et moi. Clos Trimoulet Grand Cru est un vin issu d’une dizaine d’hectares, régulièrement primé dans les différents concours internationaux. C’est un vin typé, de belle robe grenat, aux notes de framboise et de mûre, d’épices, de sous-bois, un vin riche, généreux, aux tanins puissants et soyeux, persistant en bouche et d’excellente évolution. Nous sommes très contents de nos deux millésimes Clos Trimoulet 2012 et 2011, nous avons d’ailleurs obtenu deux médailles d’Or à Bordeaux. Pour le millésime 2011, les vins sont un peu plus tanniques, plus puissants que le millésime 2012, avec des vins plus en rondeur. Arômes de fruits rouges et noirs, belle richesse en couleur. Pour les grands crus, le potentiel de garde est un peu plus important. Nos terroirs donnent en général des vins soyeux, au fruité généreux surtout pour les 2011 et 2012. Clos Trimoulet 2010 (médaille d'Argent) : millésime très apprécié dans la lignée du 2009, un vin d’une très belle concentration, très élégant et d’une belle finesse, très équilibré, aux arômes de fruits très mûrs (fruits noirs), c’est vraiment l’équilibre et la finesse qui dominent. Le Château Chevalier Saint-Georges (Montagne Saint-Émilion) est produit sur une surface de 4 ha dans les communes de Montagne et de Saint-Georges. Ce joli terroir d’argile profonde donne au vin une belle structure, un bel équilibre, des arômes fruités, un réel potentiel de garde. Pour le 2014, toujours en élevage, nous sommes très contents, les mois de septembre et octobre très chauds, nous ont permis de réussir un 2014 formidable, un très beau vin, ce bel été indien a vraiment sauvé le millésime. En 2013, après les sélections, le vin est tout à fait réussi, très qualitatif. Un vin assez fruité, assez fin, pas de grosse puissance tannique, des vins qui se dégusteront assez facilement. 2012 : un vin très équilibré avec des tanins plus souples, un vin d’une belle harmonie, d’une belle structure aux arômes fruités très flatteurs. Une belle réussite lui aussi. 2011 : jolie couleur assez profonde, belle concentration, tanins présents, vin bien classique, très agréable, avec une finale très élégante. Chevalier Saint-Georges 2010 (médaille d'Argent) : un vin un peu plus souple que le Grand Cru, on retrouve les mêmes caractéristiques selon les millésimes, le vin est d’une couleur soutenue, il est un peu moins concentré, plus accessible avec plus de souplesse, des tanins assez ronds, un fruité très agréable de fruits rouges, bel équilibre harmonieux, finale longue qui va s’épanouir. Notre terroir argilo-sablonneux est très diversifié, c’est un atout à l’assemblage, ainsi, nous profitons de la puissance des terres argileuses et de la finesse apportée par des terres sablonneuses. Cela donne un ensemble très harmonieux. Nous effectuons un élevage, terroir par terroir, avant l’assemblage. Les Grands Crus sont élevés, en fonction des millésimes, de 12 à 14 mois en barriques de chêne français dont 1/3 de bois neuf. Notre élevage sous bois est conduit avec délicatesse pour ne pas masquer le vin, je suis contre les excès, nous privilégions une chauffe moyenne. Nous cherchons à conserver la typicité de l’appellation dans nos vins, nous restons respectueux de notre terroir et ne voulons pas produire des vins hors normes. Finalement, nous sommes très traditionnels et cela se retrouve dans nos vins.”

   

CLOS TRIMOULET Une histoire de famille et de terroir

Guy, Alain et Joël Appollot

33330 Saint-Émilion
Téléphone : 05 57 24 71 96
Télécopie : 05 57 74 45 88
Email : contact@clos-trimoulet.com

Site : www.vinsdusiecle.com/clostrimoulet




> Le palmares des vins


CLASSEMENT BORDEAUX SUPERIEUR
e_bordeaux_superieur.jpg
LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE

Les Classements du site sont réactualisés en permanence dans l'année en fonction des dernières dégustations (derniers ou anciens millésimes, coups de cœur, déceptions...) et peuvent donc être différents de ceux du Guide "papier", qui ne peut être remis à jour avant la prochaine édition

Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
BELLEVUE-FAVEREAU
BOSSUET
BRAN DE COMPOSTELLE
FONTBONNE
CRAIN
PANCHILLE
PASCAUD
FILLON
HAUT-CRUZEAU
LAGRANGE LES TOURS
PARENCHÈRE
THURON
BÉCHEREAU
PIERRAIL
PIOTE
VRAI CAILLOU
GRAND PARIS
LAMOTHE VINCENT
REIGNAC
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
BELLE GARDE
BOUTILLON
BERNADON (BX)
CORNEMPS
MASSON/GASSIES-GAUTEY (BX)
ENTRE-DEUX-MONDES
GRAND FRANÇAIS
LAUBERTRIE (BX)
AUX-GRAVES -DE-LA-LAURENCE
LAJARRE
PENIN
SIRON
LAUDUC
MALEDAN (BX)
MAISON NOBLE
BASTIAN
CROIX DE QUEYNAC
LARTIGUE-CÈDRES
TUILERIE du PUY
LA FLEUR HAUT GAUSSENS
FONT-VIDAL (BX)



DEUXIEMES GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
LATOUR LAGUENS*
ARRAS
MAUBATS
LISENNES*
FRACHET
CAZENOVE
BRANDILLE*
CANTEMERLE*
(HAUT-BRANA*)
PEYFAURES
VIEILLE TOUR
LA GALANTE
L'HERMITAGE
(LAVILLE)
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
SAINTE-BARBE*
VRILLE TETUE*
BEAU RIVAGE
HAUT-MONGEAT*
ELIXIR de GRAVAILLAC
COLLINES*
FONTENILLES (BX)
LES MARÉCHAUX (BX)
PRIEURÉ MARQUET
FRANQUINOTTE (BX)



TROISIEMES GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
(CANET (BX))
(CROIX DE ROCHE)
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
BRANDE-BERGÈRE*
HAUT POUGNAN (BX)

IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements

> Nos coups de cœur de la semaine

Château LOIRAC


La surface plantée est de 12.43 ha soit 60% en Cabernet-Sauvignon et 40% en Merlot noir. Vendange mécanique avec tris successifs. Vinification traditionnelle, élevage en barriques, en volume variable suivant les millésimes, chêne d’origines française et américaine. La durée d'élevage varie de 12 à 15 mois en fonction des caractéristiques du millésime. Beau Médoc Cru Bourgeois 2010, de robe pourpre, au nez persistant (griotte, violette), d’une belle harmonie, charnu, gras, bien charpenté, complexe, harmonieux, aux connotations épicées. Le 2009, de couleur soutenue, au nez où s'entremêlent des notes d’épices et de fruits rouges mûrs, est structuré et riche.

Sébastien Fraysse
1, route de Queyrac
33590 Jau-Dignac-et-Loirac
Téléphone :09 75 94 43 55 et 06 08 46 68 21
Télécopie :05 56 73 98 22
Email : chateau-loirac@wanadoo.fr

Château OLIVIER


Au cœur d'un vaste domaine composé de forêt, de prairies et de vignes, le Château émerge de ses bois comme dans une clairière. Sa belle architecture, ses plans d'eau et la qualité des bâtiments annexes, en font un site exceptionnel en pleine nature, à onze kilomètres seulement de Bordeaux. Olivier est une très ancienne seigneurie, dont on trouve trace dans le haut Moyen Age. Le Prince Noir, dit-on, aimait à y venir chasser, tant les forêts alentours étaient riches en gibier. Le domaine appartient depuis le XIXe siècle à une vieille famille bordelaise, la famille de Bethmann. Le vin de Château Olivier a été classé en 1953, tant en rouge qu'en blanc. Le Château Olivier a la particularité rare d'être pourvu d'excellents terroirs pour le vin rouge comme pour le vin blanc. Sur 60 ha d'un terroir de graves sur socle argilo-calcaire, on y cultive six cépages différents. Un inventaire géologique très précis a révélé de nouvelles potentialités sur ce terroir, et des plantations récentes ont permis de remettre le vignoble dans le cadastre qui était le sien au XVIIIe siècle. Nous avons fait une bien jolie verticale sur place cette année : En blancs, ce Pessac-Léognan confirme qu’il développe une fraîcheur exceptionnelle, et l’on voit que le Sauvignon majoritaire s’accorde parfaitement à son terroir, son élevage étant parfaitement maîtrisé avec 30% de barriques neuves. Le 2013 est très séducteur, très vif, avec ces connotations de pamplemousse frais, un vin ample, vigoureux, dense et distingué à la fois, tout en fraîcheur et persistance en finale, superbe. Le 2012 est plus rond, au nez de poire, associant souplesse et vivacité, bien classique du millésime, de bouche complexe où l’on retrouve des nuances de citron, de musc et de narcisse. Le 2011 est remarquable, très marqué par le Sauvignon, très franc, d’une grande fraîcheur, au nez comme en bouche, une grande réussite comme ce 2009, d’un très joli nez (agrumes, amande), tout en finesse, très persistant au palais, qui dégage des senteurs intenses, un vin subtil et puissant à la fois, où s’entremêlent les fruits et les fleurs fraîches. En rouges (30% de barriques neuves environ), Laurent Lebrun nous explique que l’infuence du Cabernet augmente depuis cinq ou six ans, cela étant dû à une plantation dans un terroir très privilégié pour ce cépage; le 2012 se goûte bien, au nez complexe, avec une bouche puissante et encore très ferme, un vin qu’il faut laisser se faire. Le 2011 est plus souple mais avec du caractère également, aux connotations d’humus, légèrement poivré en finale. Beau 2010, qui commence à se fondre, de bouche savoureuse, aux nuances de fruits mûrs (cassis, mûre) et de réglisse, un vin étoffé, complexe comme le 2009, dans la lignée, encore très jeune. Le 2008 est remarquable, avec ce côté de sous-bois, presque giboyeux, très caractéristique de ce millésime classique du bordelais, le vin se goûtant parfaitement en ce moment. Le 2007 est également très bon, suave, parfumé. On passe au 2005, où, à l’époque, le vin contenait plus de Merlot, ce qui lui apporte cette bouche charnue et une rondeur chaleureuse, délicat au palais. Le 2003, est plus dur, et le 2001 se goûte bien mieux, franc, fondu, de bouche pleine.

Famille de Bethmann

33850 Léognan
Téléphone :05 56 64 73 31
Télécopie : 05 56 64 54 23
Email : mail@chateau-olivier.com
Site personnel : www.chateau-olivier.com

Château La HAIE


Domaine en agriculture biologique et en agriculture biodynamique adhérent Demeter. Vendanges manuelles égrappées, cuvaison en grappes, pas de produits chimiques de synthèse, vignes enherbées...  Le tout explique ce très réussi Blaye Côtes de Bordeaux 2012, d’une belle intensité en bouche, ample et savoureux, qui développe des nuances persistantes de violette et de framboise mûre, corsé et gras, aux tanins bien présents et fondus à la fois, un millésime très équilibré, classique, d’excellente évolution. Le 2011, est charnu, d'une jolie rondeur et persistance au palais, aux senteurs de groseille et de cerise mûres, bien élevé. Beau 2010, coloré, de bouche persistante et riche, avec ce nez d’épices et de fruits rouges à noyau très mûrs, charpenté, ample et parfumé, de très bonne garde, comme le 2009, harmonieux, au nez de petits fruits rouges bien caractéristiques (pruneau, cerise noire), dense et velouté, de bouche complexe où l’on retrouve des notes de grillé et de prune surmûrie. Très séduisant IGP blanc 2011, persistant, très aromatique aux connotations de narcisse et de fruits sec, très réussi comme cet autre IGP Cabernet-Sauvignon 2011 AB, coloré, charpenté, parfumé, aux notes de fruits mûrs (fraise des bois, prune) et d’humus.

François Décombe

33820 Pleine-Selve
Téléphone :06 72 94 53 37
Email : francois.decombe@wanadoo.fr
Site personnel : www.domaine-decombe.com

CHATEAU MACQUIN


Le Château Macquin s'étend sur une superficie de 30 hectares plantés à 80 % de Merlots, 10% de Cabernets-sauvignon et 10 % de Cabernets-francs. Ses sols sont argilo-calcaires et son terroir remarquable par son exposition et sa composition lui permettent de produire des vins souvent plus estimés que beaucoup de grands crus de Saint-Emilion. Le vignoble compte 5500 pieds de vignes à l'hectare dont l'âge moyen varie de 15 à 60 ans. Il est enherbé au milieu du rang pour diminuer la production et augmenter la qualité des sols en développant l'humus naturel. Le cuvier qui date de 1885 a été entièrement réaménagé dans les années 80. Tout en conservant les cuves en chêne, doublées d'inox, Denis Corre-Macquin a fait construire une cuverie moitié acier inoxydable, moitié béton. Les températures de fermentation sont contrôlées par un système de thermorégulation automatisée et la vinification surveillée par deux oenologues réputés. Denis Corre-Macquin accorde un intérêt tout particulier à la culture de la vigne; un intérêt écologique et constant qui est le premier et indispensable maillon, à ses yeux, pour l'élaboration d'un grand cru. Aujourd'hui,on oublie trop souvent que l'excellence d'un vin commence avec une vigne saine et épanouie. Afin d'améliorer encore la qualité de notre production, les vendanges s'effectuent à la machine depuis 1980. Car en choisissant précisément la date de début des vendanges de chaque parcelle et en adaptant le ramassage à la pluviométrie, le raisin arrive au cuvier le plus rapidement possible, dans un état parfait de maturité. Il est ensuite trié sur deux tables de tri avant d'être mis en cuve. Après une longue macération, le vin est écoulé et mis en cuve puis en barriques. Le chai abrite 246 barriques de chêne remplacées par tiers tous les ans. Le vin repose de douze à dix huit mois en barriques avant d'être mis en bouteilles où il attendra au moins dix ans pour être dégusté à son apogée.

Denis Corre-Macquin

33570 Montagne
Téléphone :05 57 74 64 66
Télécopie :05 57 74 55 47
Email : chateaumacquin@vinsdusiecle.com
Site : chateaumacquin
Site personnel : www.chateau-macquin.com


> Nos dégustations de la semaine

Château du CROS


L'histoire du Château du Cros est étroitement liée à celle de la Guyenne anglaise; elle débute en 1196 lorsque Richard Coeur de Lion donne un fief, le Domaine du Cros, au sieur Boson de Casau. En 1322, Bernard de Ségur obtient du Roi Édouard II l'autorisation de fortifier le Château en le ceinturant d'un mur de pierre et de chaux. Celui-ci, situé sur la hauteur de Loupiac, surplombe la vallée de la Garonne devenant ainsi un point stratégique, et prend le nom de Château du Cros.
Une propriété de la famille Boyer depuis 1921, et un vignoble de 90 ha dans plusieurs appellations. En Loupiac, le terroir est spécifique : les 50 premiers cm sont argilo-calcaire puis les racines pénètrent dans la roche calcaire friable assurant une alimentation hydrique régulière.
Beau Loupiac 2010 un vin puissant et complexe, très classique du millésime, d'une belle longueur, typé au nez comme en bouche, aux notes discrètes de fruits confits et de fleurs blanches (14,80€). Dans la lignée, le 2009, onctueux et persistant, aux nuances aromatiques complexes (rose, acacia, miel…), est très équilibré, fondu en bouche. Le Bordeaux Sauvignon 2012, au nez élégant dominé par les fleurs blanches et le citron vert, de bouche ample, avec cette jolie touche d'acidité, vraiment très abordable (6,60€). Il y a aussi le Clos Bourbon rouge 2010, de couleur grenat, aux arômes de fruits rouges et noirs (fraise des bois, cassis) et aux tanins fondus mais présents, un vin riche et bien équilibré (8,80€). Le tout est très bon, ce qui évite toute hésitation.
Vignobles Boyer

Château PRIEURÉ MARQUET


Effeuillage et vendanges manuels, égrappoir, table de tri, fermentation malolactique et élevage en barriques...
Excellent Bordeaux Supérieur rouge 2010, d'un grenat profond, un vin fin et équilibré, aux notes de cassis et de cerise, est de bouche bien corsée et parfumée, harmonieux comme le 2009, de couleur grenat profond, ample, fin et équilibré, aux notes de cassis et de cerise, alliant une bonne base tannique à une finesse persistante.
Frédéric Despujol

Château du HAUT MARAY


Une propriété acquise en 1996 par la famille Lucas, devenue propriété viticole par la volonté de leurs fils, Jérome et Julien qui façonnent le vignoble et créent le Château du Haut-Maray en 2000. Des vignes de 7 à 20 ans sur sol de graves argilo-calcaire : 60% de Merlot et 40% de Cabernet-Sauvignon, vendanges manuelles avec sélection sévère, égrappage mécanique et trie manuelle.
Voilà un savoureux graves rouge 2010, vinification en cuves et élevage pour la totalité du vin en barriques durant 22 mois, bien caractéristique de ce millésime puissant, de bonne bouche, au nez complexe où dominent les épices et les petits fruits mûrs (cassis, groseille), riche et souple à la fois, chaleureux. Dans la lignée, le 2009 est très parfumé, au nez où dominent les fruits macérés (groseille, mûre), de bouche puissante, charnu, avec une finale finement épicée (14 € environ).

Jérome et Julien Lucas
1, lieu-dit Cadillac
33210 Mazères
Tél. : 05 56 76 83 33 et 06 19 28 05 41
Email : chateauduhautmaray@cegetel.net

Voir son classement dans le Guide des Vins
Accorder ce vin avec le plat idéal dans IdéeVins


> Les précédentes éditions

Edition du 14/07/2015
Edition du 07/07/2015
Edition du 30/06/2015
Edition du 23/06/2015
Edition du 16/06/2015
Edition du 09/06/2015
Edition du 02/06/2015
Edition du 26/05/2015
Edition du 19/05/2015
Edition du 12/05/2015
Edition du 05/05/2015
Edition du 28/04/2015
Edition du 21/04/2015
Edition du 14/04/2015
Edition du 07/04/2015
Edition du 31/03/2015
Edition du 24/03/2015
Edition du 17/03/2015
Edition du 10/03/2015
Edition du 03/03/2015
Edition du 24/02/2015
Edition du 20/02/2015
Edition du 01/10/2013
Edition du 24/09/2013
Edition du 17/09/2013
Edition du 10/09/2013
Edition du 03/09/2013
Edition du 27/08/2013
Edition du 20/08/2013
Edition du 13/08/2013
Edition du 06/08/2013
Edition du 30/07/2013
Edition du 23/07/2013
Edition du 16/07/2013
Edition du 09/07/2013
Edition du 02/07/2013
Edition du 25/06/2013
Edition du 18/06/2013
Edition du 11/06/2013
Edition du 04/06/2013
Edition du 28/05/2013
Edition du 21/05/2013
Edition du 14/05/2013
Edition du 07/05/2013
Edition du 30/04/2013
Edition du 23/04/2013
Edition du 16/04/2013
Edition du 09/04/2013
Edition du 02/04/2013
Edition du 26/03/2013
Edition du 26/03/2013
Edition du 19/03/2013
Edition du 12/03/2013
Edition du 05/03/2013
Edition du 26/02/2013
Edition du 19/02/2013
Edition du 12/02/2013
Edition du 05/02/2013
Edition du 29/01/2013
Edition du 22/01/2013
Edition du 15/01/2013
Edition du 08/01/2013
Edition du 01/01/2013
Edition du 25/12/2012
Edition du 18/12/2012
Edition du 11/12/2012
Edition du 04/12/2012
Edition du 27/11/2012
Edition du 20/11/2012
Edition du 13/11/2012
Edition du 06/11/2012
Edition du 30/10/2012
Edition du 23/10/2012
Edition du 16/10/2012
Edition du 09/10/2012
Edition du 02/10/2012
Edition du 25/09/2012
Edition du 18/09/2012
Edition du 11/09/2012
Edition du 04/09/2012

 



Château La ROSE- POURRET


Château de COUDOT


Clos LABARDE


Château de VALOIS


Château DESMIRAIL


Château BELLES-GRAVES


Domaine de VIAUD


Château PONTAC GADET


Château PANCHILLE


Château Le BOURDIEU


Château CLAUZET


Château Le Destrier


Domaine de GRANDMAISON


Château CORNEMPS


Château CHENE-VIEUX


Château LARRAT


Château LAFON


Château PASCAUD


Château de la GRENIERE



CHAMPAGNE LIONNEL CARREAU


DOMAINE ALARY


DOMAINE VINCENT BACHELET


CHAMPAGNE VAUTRAIN-PAULET


CHATEAU HOURBANON


CHATEAU PONT LES MOINES


CHATEAU DE BEAUREGARD


DOMAINE DU CLOS DE L'EPINAY


CHAMPAGNE PIERRE MIGNON


CHAMPAGNE PERSEVAL-FARGE


CLOS TRIMOULET


DOMAINE PIERRE GELIN


DOMAINE CRET DES GARANCHES


CLOS SAINT-PIERRE


DOMAINE GOURON


HENRY NATTER



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales