Votre Gironde

Edition du 13/09/2016
 

CLOS TRIMOULET Une histoire de famille et de terroir

Réputation

Clos TRIMOULET

Des vignerons qui s’adaptent à leur terroir et savent en tirer le meilleur vin possible, grâce à l’anticipation, au sens d’observation et à leur grande expérience.?Chaque année, ils essayent de tirer la quintessence du millésime, avec humilité, s’effaçant devant la Nature, qui reste reine. “C’est quand on rentre du très bon raisin que l’on fait du très bon vin” !


“La matière première est primordiale, pour avoir de jolis raisins à vendanger, nous travaillons beaucoup au vignoble, mon frère Joël et moi, précise Alain Appollot. Clos Trimoulet Grand Cru est un vin issu d’une dizaine d’hectares, régulièrement primé dans les différents concours internationaux. C’est un vin typé, de belle robe grenat, aux notes de framboise et de mûre, d’épices, de sous-bois, un vin riche, généreux, aux tanins puissants et soyeux, persistant en bouche et d’excellente évolution. Le 2014 est encore à l’élevage, nous le mettrons en bouteilles au printemps. Nous sommes très contents de ce millésime. Le vin est long en bouche, bien équilibré, arômes de fruits noirs bien présents, c’est vraiment un vin très aromatique, c’est ce qui le caractérise, au joli potentiel de garde, une belle réussite. Pour le millésime 2013, nous avons fait une sélection importante, c’est un joli vin plaisir, très agréable à déguster dès à présent, très plaisant, qu’il ne faudra pas attendre trop longtemps. Nous l’avons moins boisé pour respecter l’équilibre du fruit. Les 2012 et 2011 sont des réussites, nous avons obtenu deux médailles d’Or à Bordeaux. Pour le millésime 2011, les vins sont un peu plus tanniques, plus puissants que le millésime 2012, avec des vins plus en rondeur. Arômes de fruits rouges et noirs, belle richesse en couleur. Pour les grands crus, le potentiel de garde est un peu plus important. Nos terroirs donnent en général des vins soyeux, au fruité généreux surtout pour les 2011 et 2012. Clos Trimoulet 2010 (médaille d'Argent) : millésime très apprécié dans la lignée du 2009, un vin d’une très belle concentration, très élégant et d’une belle finesse, très équilibré, aux arômes de fruits très mûrs (fruits noirs), c’est vraiment l’équilibre et la finesse qui dominent. Le Château Chevalier Saint-Georges (Montagne Saint-Émilion) est produit sur une surface de 4 ha dans les communes de Montagne et de Saint-Georges. Ce joli terroir d’argile profonde donne au vin une belle structure, un bel équilibre, des arômes fruités, un réel potentiel de garde. Pour le 2014, les mois de septembre et octobre très chauds, nous ont permis de réussir un 2014 formidable, un très beau vin, ce bel été indien a vraiment sauvé le millésime. En 2013, après les sélections, le vin est tout à fait réussi, très qualitatif. Un vin assez fruité, assez fin, pas de grosse puissance tannique, des vins qui se dégusteront assez facilement. 2012 : un vin très équilibré avec des tanins plus souples, un vin d’une belle harmonie, d’une belle structure aux arômes fruités très flatteurs. Une belle réussite lui aussi. 2011 : jolie couleur assez profonde, belle concentration, tanins présents, vin bien classique, très agréable, avec une finale très élégante. Chevalier Saint-Georges 2010 (médaille d'Argent) : un vin un peu plus souple que le Grand Cru, on retrouve les mêmes caractéristiques selon les millésimes, le vin est d’une couleur soutenue, il est un peu moins concentré, plus accessible avec plus de souplesse, des tanins assez ronds, un fruité très agréable de fruits rouges, bel équilibre harmonieux, finale longue qui va s’épanouir. Notre terroir argilo-sablonneux est très diversifié, c’est un atout à l’assemblage, ainsi, nous profitons de la puissance des terres argileuses et de la finesse apportée par des terres sablonneuses. Cela donne un ensemble très harmonieux. Nous effectuons un élevage, terroir par terroir, avant l’assemblage. Les Grands Crus sont élevés, en fonction des millésimes, de 12 à 14 mois en barriques de chêne français dont 1/3 de bois neuf. Notre élevage sous bois est conduit avec délicatesse pour ne pas masquer le vin, je suis contre les excès, nous privilégions une chauffe moyenne. Nous cherchons à conserver la typicité de l’appellation dans nos vins, nous restons respectueux de notre terroir et ne voulons pas produire des vins hors normes. Finalement, nous sommes très traditionnels et cela se retrouve dans nos vins. Nos clients sont fidèles et apprécient nos vins, particuliers, cavistes, restaurateurs, et, à l’export, en Chine, au Japon, au Canada, en Europe du Nord.”

   

CLOS TRIMOULET Une histoire de famille et de terroir

Guy, Alain et Joël Appollot

33330 Saint-Émilion
Téléphone : 05 57 24 71 96
Télécopie : 05 57 74 45 88
Email : contact@clos-trimoulet.com

Site : www.vinsdusiecle.com/clostrimoulet




> Le palmares des vins


SAINT-EMILION SATELLITES
e_saint-emilion-sat.jpg
LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE

Les Classements du site sont réactualisés en permanence dans l'année en fonction des dernières dégustations (derniers ou anciens millésimes, coups de cœur, déceptions...) et peuvent donc être différents de ceux du Guide "papier", qui ne peut être remis à jour avant la prochaine édition

Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

MONTAGNE
SAINT-EMILION
BÉCHEREAU
CHEVALIER-SAINT-GEORGES
ROUDIER
GRAND-CORMIER
VIEUX CHÂTEAU SAINT-ANDRÉ
LA FLEUR GRANDS-LANDES
VIEUX CHÂTEAU DES ROCHERS
JURA PLAISANCE
PIRON
PUISSEGUIN
SAINT-EMILION

HAUT-SAINT-CLAIR
CHÊNE-VIEUX
VAISINERIE
BRANDA
GUIBOT
LA GRAVE LES ROCHERS

LUSSAC
SAINT-GEORGES
SAINT-EMILION

GRENIÈRE
MACQUIN
MOULIN DE GRENET
POITOU
TOUR DE GRENET
TOUR DU PAS SAINT-GEORGES
La CLAYMORE
LA PERRIÈRE
HAUT-PIQUAT
LA JORINE



DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

MONTAGNE
SAINT-EMILION
VIEILLE TOUR MONTAGNE
PUYNORMOND
PUISSEGUIN
SAINT-EMILION

BEL-AIR
DURAND-LAPLAGNE

LUSSAC
SAINT-GEORGES
SAINT-EMILION

DUMON-BOURSEAU
CROIX DE CHOUTEAU



TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

MONTAGNE
SAINT-EMILION
PUISSEGUIN
SAINT-EMILION

(ERMITAGE GARENNE)
GONTET-ROBIN

LUSSAC
SAINT-GEORGES
SAINT-EMILION

(VIEUX-BUSQUET)

IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements

> Nos coups de cœur de la semaine

Château LAFLEUR du ROY


Un domaine situé à 60 m d’altitude, exposé sud-ouest, avec des vieilles vignes d’environ 40 à 45 ans, et encépagement à prédominance de Merlot noir (85%), de Cabernet franc (10%) et de Cabernet-Sauvignon (5%). Le vignoble bénéficie d'un sol de sable graveleux comportant une sous-couche abondante d'alios, appelée plus couramment dans la région “crasse de fer”. Le vignoble n'est pas désherbé chimiquement mais travaillé régulièrement. Enfin, dans le souci de préserver la qualité de nos vins, les vendanges sont intégralement faites à la main, avec égrappage total. Les Châteaux de la famille Dubost ont été créés dès 1957 par Pâquerette et Yvon Dubost, ancien maire de Pomerol, fin connaisseur de l'histoire de la commune. Aujourd'hui, c'est Laurent Dubost, leur fils, diplômé d'école d'agriculture, qui gère l'exploitation. Grâce à son travail et celui de son équipe, il place les vins des Châteaux Dubost au tout premier plan de leur appellation respective : Château Lafleur du Roy à Pomerol, Château Bossuet en Bordeaux Supérieur, Château La Vallière à Lalande-de-Pomerol et Château Pâquerette en Bordeaux Blanc Sec. Ce Pomerol 2013, issu d’un terroir typique de sable graveleux comportant une sous-couche de crasse de fer (alios), est tout en charme, souple, avec des notes de groseille surmûrie, bien corsé, bien ferme en bouche. Beau 2012, aux tanins mûrs mais bien présents, est à la fois riche et souple, d’une belle finale, avec des nuances de prune et de truffe. Le 2011 associe couleur et matière, au nez complexe à dominante de fruits frais et d'humus, aux tanins puissants et moelleux à la fois. Le 2010 est un vin avec beaucoup de structure, tout en bouche, très équilibré, au nez de cerise confite et d'humus, de charpente très élégante, tout en nuances aromatiques. Le 2009 est chaleureux, aux notes de framboise cuite, d’humus et de réglisse. Même propriétaire que le Bordeaux Supérieur Château Bossuet.

Dubost et Fils
Catusseau
33500 Pomerol
Téléphone :05 57 51 74 57
Télécopie :05 57 25 99 95
Email : sarl.dubost.l@wanadoo.fr

Château FILHOT


À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Depuis le premier Guide, millésime après millésime, la famille de Vaucelles, et désormais, Gabriel de Vaucelles, élève des vins racés, où la finesse prédomine toujours sur la puissance. La création du vignoble actuel remonte aux années 1630 à 1650. Le Château, lui-même, fut créé en 1709 par Romain de Filhot, conseiller au parlement de Bordeaux, dont la famille possédait déjà, à Sauternes la maison noble de Verdoulet. Il avait imposé, à l'époque, l’usage de l’appellation Sauternes à la place de l’ancienne appellation “vin de Langon” pour les vins liquoreux de cette région. Après la révolution, les Lur-Saluces, héritiers des Filhot par Joséphine de Filhot, gèrent le domaine. En 1840, Romain-Bertrand de Lur-Saluces (1810-1876) réunit les domaines du Château Filhot et de Pineau du Rey. En 1845, il reconstruit le Château dans un style néoclassique suivant les plans de l'architecte Poitevin et l'entoure d'un superbe parc à l'anglaise du renommé jardinier-paysagiste Louis-Ferdinand Fischer. Le Château fut noté deuxième cru dans le classement proposé en 1855 à Napoléon III par les courtiers et la chambre de commerce de Bordeaux. Classé sous son nom en 1855, le Château est ensuite diffusé mondialement, jusqu’à la fin du XIXe siècle, sous le nom de Château Sauternes. Le domaine reprend le nom de Château Filhot en 1901. En 1935, la Comtesse Durieu de Lacarelle, née Lur-Saluces, rachète à son frère le vignoble. Son fils, Louis Durieu de Lacarelle reconstitua et développa le vignoble jusqu'aux années 1970. L’une des filles de la Comtesse Durieu de Lacarelle née Lur-Saluces épousa le Comte Pierre de Vaucelles, ambassadeur de France. Leur fils aîné, le Comte Henri de Vaucelles, gèra le domaine dès 1974. Son fils Gabriel, qui participe à la gestion depuis 1996, est donc désormais aux commandes. Les 62 ha de vignes sont plantés à 60% en Sémillon, 36% en Sauvignon et 4% en Muscadelle. Les côteaux sont orientés au sud ou au sud-ouest et sont constitués de graves, argile et sable sur plateau calcaire. Bordé par le massif forestier des Landes et traversé par une petite rivière locale, le Ciron, le domaine de Filhot bénéficie de conditions micro-climatiques idéales au développement du Botrytis cinerea. Vous allez vous faire plaisir avec ce grand Sauternes 2012, très bien maîtrisé dans ce millésime délicat (où la réussite n’est pas de mise partout), suave, dense et velouté, de belle couleur, au nez riche et bien présent, dominé par des notes de pain grillé et de fruits confits, tout en bouche. Formidable 2011, gras, de bouche veloutée, tout en subtilité d'arômes, de teinte dorée, plein de charme, alliant puissance et finesse, au nez intense de rose et de pain d'épices, de garde. Le 2010, avec ces senteurs où s'entremêlent les agrumes confits et la brioche, de bouche ample et savoureuse, est un vin délicat, tout en subtilité, que je vous conseille avec des escalopes de foie gras aux pommes ou un canard aux pêches. Tout en nuances suaves, le 2009, de très belle matière riche et onctueuse, de grande concentration, aux arômes délicats d’agrumes (pêche, pamplemousse), un vin bien équilibré et d’une belle élégance, de garde, évidemment. Le 2008, puissant aux papilles, d’une très belle persistance aromatique, avec des notes d’agrumes et de tilleul, est très structuré en finale. Splendide 2007, d’une grande finesse, un grand vin gras, de bouche intense, très équilibré, avec ces nuances de rose, de pain brioché et de pêche surmûrie, de grande évolution, l’une des plus belles réussites de l’appellation dans ce millésime. Le 2006 d’une belle longueur, typé et puissant au nez comme au palais, aux senteurs délicates mais intenses. Très beau 2005, dense et velouté, de belle couleur, au nez riche et bien présent dominé par des notes d’agrumes très mûrs et de pain grillé, intense, de bouche pleine et d’une grande élégance, d’une longue finale, de grande évolution. Le 2003 se goûte remarquablement bien, délicat mais dense, avec des notes de noisette et de miel, associant souplesse et structure, un vin tout en finesse, d’une longue finale, à la bouche fondue. On peut visiter le parc de cette belle demeure à l’italienne datant de 1845, avec son magnifique pigeonnier de Pineau du XVIIe. Le château organise de nombreuses manifestations durant l’année qui méritent une visite. Des rassemblements sportifs profitent aussi du cadre exceptionnel du vaste parc du Château Filhot : la Raisin d'Or le week-end du 11 novembre et le Marathon de Sauternes le 1er juin.

Comte Gabriel de Vaucelles

33210 Sauternes
Téléphone :05 56 76 61 09
Télécopie :05 56 76 67 91
Email : filhot@filhot.com
Site personnel : www.filhot.com

Château HAUT FERRAND


Il y a 80 ans, Fernand Gasparoux, corrézien de souche et alors négociant en vins à Libourne, fit l’acquisition d’une propriété viticole de 4 hectares dans une petite appellation d’origine contrôlée, Pomerol, qui ne possédait pas encore sa notoriété actuelle. Son nom, Château Ferrand, provient de la présence abondante de crasse de fer dans son sous-sol. Les investissements soutenus et réguliers opérés depuis 30 ans permettent de disposer actuellement de locaux de vinification et d’élevage du vin des plus modernes. Le cuvier climatisé est équipé de cuves inox thermo-régulées rendant possible les différentes étapes qui conduisent du raisin au vin : macération, fermentations, extraction en utilisant les techniques de vinification les plus modernes, les plus performantes et les plus sûres. Quelque 250 barriques de chêne renouvelées par tiers chaque année permettent au vin de vieillir durant 12 à 18 mois en fonction des millésimes. Ce Pomerol 2013, très réussi, tout en couleur et en matière, avec ces notes persistantes de griotte et de fumé, aux tanins riches, d’un beau rubis foncé, est un vin dense et épicé au palais.  Excellent 2012, de bouche parfumée, riche et fondue à la fois, où se mêlent la framboise et l’humus, aux tanins soyeux, un vin ample, typé, charpenté comme il se doit, qui poursuit son évolution. Le 2011, tout en nuances aromatiques, où dominent la fraise des bois mûre et l’humus, est très bien élevé, dense, emplit bien la bouche. Très beau 2010, particulièrement savoureux, coloré et puissant, aux saveurs fruitées_definition.html" class="lexique" target="_blank">fruitées, avec ce nez caractéristique d’épices et de sous-bois, exhalant des notes persistantes, aux tanins présents, de garde. Beau 2009, aux connotations caractéristiques de fruits frais, de cannelle et d’humus, ample, un vin corsé, ferme et persistant aux papilles, de très bonne évolution. Le 2008, de belle couleur, est charpenté, avec une dominante de fruits rouges et une pointe de fumé. Le 2007, très typé, charnu, est tout en bouche, aux tanins équilibrés, élégant. Leur Pomerol Château Ferrand 2012 (12 ha, 60% Merlot et 40% Cabernet franc), représente 75% de la production annuelle totale. Il est élaboré à partir de vignes situées sur les pentes sud du plateau de Pomerol où le sol est plutôt sablonneux. La proportion importante de Cabernet franc confère au Château Ferrand un bouquet floral et fruité. Le 2011 est intense, corsé, velouté, aux connotations subtiles de sous-bois et de truffe, aux tanins souples, un vin chaleureux. Le 2010 révèle un parfumde notes épicées et poivrées, une belle ampleur en bouche, aux tanins denses, remarquable, d’une finale persistante comme le 2009, déjà velouté mais qui demande un peu de temps pour dévoiler son réel potentiel.

Henry Gasparoux et Fils
Chemin de la Commanderie
33500 Libourne
Téléphone :05 57 51 21 67
Télécopie :05 57 25 01 41
Email : contact@chateau-ferrand.com
Site personnel : www.chateau-ferrand.com

CHATEAU D'ESTEAU


Depuis près de trente ans, Serge PLAYA a entrepris son grand œuvre : restaurer une ancienne propriété déjà connue au XVIIème siècle et lui redonner son lustre passé. En effet, le Château d’ESTEAU existait déjà lorsque BELLEYME, géographe du Roi, traça la première carte du Médoc en 1766. Depuis, les successions, l’urbanisation et, hélas les crises viticoles ont réduit sa superficie mais l’essentiel demeure : 4 ha d’un terroir où la grave garonnaise prédomine, regroupés autour des bâtiments ce qui confère aux vins une typicité unique. La plantation, d’une densité élevée, fait la part belle au Cabernet-Sauvignon. On a banni les désherbants. Tous les travaux du sol sont mécaniques. Les vendanges sont évidemment manuelles ce qui garantit un tri impitoyable des meilleures grappes. La vinification se fait de manière traditionnelle, avec une cuvaison longue qui assure l’extraction des arômes, et l’élevage est effectué pendant 22 mois en moyenne, en barriques de chêne fin de l’Allier renouvelées à raison de 30% par an. La mise en bouteilles, toujours au Château, a lieu en général pendant l’été qui suit cette période et les vins reposent encore un an en bouteilles avant d’être prêts à la commercialisation. Depuis la récolte 2015, Hélène Musso a repris les rênes de la propriété et s'attache à maintenir une typicité et une qualité unanimement appréciées. Depuis 2009, le Château d’ESTEAU produit un second vin, la cuvée 7 & +,issu principalement de ses jeunes vignes, et dans lequel le Cabernet Sauvignon et le boisé sont moins marqués. Il en résulte un vrai vin-plaisir, très apprécié dans les brasseries parisiennes où il est représenté, mais aussi dans les pays nouveaux consommateurs de vin. Vous pourrez découvrir ce Haut-Médoc 2008, un vin de belle teinte foncée, parfumé (cassis), où la souplesse prédomine, aux tanins fondus mais bien présents, classique de ce millésime, de garde, bien entendu. Le 2006, charnu, avec des arômes de sous-bois et de groseille, est riche et persistant en bouche, gras, aux tanins mûrs, de couleur profonde, mêlant structure et élégance, de bonne garde. Le 2005, au nez de cerise noire et d’humus, est classique, un vin où la structure s’allie à la finesse, de couleur grenat aux reflets violacés, aux tanins fermes et veloutés, tout en bouche, de garde.

Hélène Musso

33250 Saint-Sauveur
Téléphone :05 56 59 57 02
Télécopie :05 56 59 59 60
Email : chateau-d-esteau@vinsdusiecle.com
Site : chateau-d-esteau
Site personnel : www.chateaudesteau.com


> Nos dégustations de la semaine

Château MAGENCE


Cette chartreuse et le domaine viticole de Magence, tel que nous le connaissons aujourd'hui, ont été bâtis au XVIIIe siècle par Jean de Majence, conseiller au Parlement de Bordeaux et figure planté de vigne dès 1761 sur la première carte détaillée de Guyenne, dite carte de Belleyme, du nom de son auteur, cartographe du roi. Aujourd’hui, rares sont les domaines viticoles à s’être transmis par filiation directe sur une aussi longue période. C’est le cas de Magence. où la septième génération continue à vinifier et à vendre plus de la moitié de la production dans le monde entier. Les enfants, Jean et Geoffroy, sont prêts à prendre la relève. Une des pièces de monnaie romaine (1er siècle avant J.C) trouvées dans le puit de la propriété illustre sur l’étiquette l’ancienneté du vignoble de Magence.
Beau Graves rouge 2012 Fûts de Chêne, d’un beau rouge profond, ample et structuré, riche en fruits (griotte, mûre), tout en ampleur tannique, très parfumé au palais avec des naunces de fumé. Le 2011 est coloré et parfumé (pruneau, violette), alliant rondeur et structure en bouche, séveux, de bonne charpente. Le 2006 commence à très bien se goûter, au bouquet subtil avec des notes de sous-bois et de myrtille, de bouche fondue, un vin qui allie rondeur et charpente. Le Graves rouge 2010, bien corsé, ample en bouche, aux nuances de cassis et de poivre, a des tanins fondus mais présents à la fois.
Il y aussi le Graves blanc cuvée Symphonie 2014, aux arômes fins et délicats, de robe d’un bel aspect jaune et or, de bouche friande et fruitée, c’est un vin puissant au nez comme au palais. Le Graves blanc Comte d’Entras 2014, de belle couleur jaune pâle, avec un nez d’agrumes, très bien équilibré en bouche avec des nuances toastées, est un vin très expressif, puissant et d’une longue finale

Comtesse d'Antras

33210 Saint-Pierre-de-Mons
Tél. : 05 56 63 07 05
Fax : 05 56 63 41 42
Email : magence@magence.com
www.magence.com

Voir son classement dans le Guide des Vins
Accorder ce vin avec le plat idéal dans IdéeVins

Château BELLES-GRAVES


Situé sur une croupe graveleuse orientée plein sud, le vignoble familial couvre 17 ha, Merlot pour 88% et 12% de Cabernet franc.
“La qualité du raisin au moment des vendanges, précise-t-on, dépend du travail raisonné de l’homme à la vigne, mais est aussi régie par la climatologie, car c’est encore la nature qui reste maîtresse du jeu. Deux à trois semaines avant la maturation des raisins, des contrôles de maturité sont réalisés à la vigne, deux fois par semaine. Ils consistent à prélever des baies de raisins dans chaque parcelle afin de suivre l’évolution du poids de 100 baies, et de leur teneur en sucre et en acide. L'ensemble du vin vieillit en fûts de chêne français. Les lots sont dégustés préalablement, de manière à adapter la proportion de barriques neuves au potentiel du vin. En effet, il s'agit de ne pas masquer le goût du terroir par un goût de boisé trop prononcé. Les arômes du bois et du fruit doivent former un équilibre. La dégustation, tout au long de l'élevage est notre fil conducteur. C'est en fonction de notre palais que nous intervenons sur le vin. Comme au cours de la vinification, rien n'est donc systématique.”
Une réussite avec ce Lalande-de-Pomerol 2013, élevage parcellaire, 12 mois en cuves, qui associe structure et charme, souplesse et richesse, aux notes de fruits mûrs avec des nuances de sous-bois en bouche, ample et séveux (17,50 €). Le 2012, 12 mois en barriques, dont 30% de barriques neuves, de couleur rubis soutenu, corsé au nez comme en bouche, équilibré, est très parfumé, aux tanins fermes, d’une belle persistance (18 €). Même prix pour le 2011, aux notes de fruits rouges mûrs (cassis) et d'épices douces (cannelle), bien charnu, d'une jolie intensité, aux tanins savoureux et puissants à la fois, d'excellente évolution, que l’on peut déboucher avec   un navarin d'agneau ou un foie de veau.
Beau 2010, qui associe structure et finesse, de bouche puissante, un vin gras et corsé, très harmonieux, qu’il faut savoir attendre pour mieux profiter de son potentiel. Le 2009, médaille d’Or au concours de Bordeaux 2011, est très parfumé, aux tanins souples et soyeux, au nez subtil dominé par le cassis mûr et l’humus. Le 2008 se goûte vraiment bien aujourd’hui, séveux, ample, développant des senteurs de fraise des bois et de musc.
Superbe Lalande-de-Pomerol Calypso 2010, robe rubis teinte brillante, aux tanins mûrs et croquants, de bouche fondue et parfumée, intense, au nez complexe, gras, d’évolution remarquable. Chambres d’hôtes.

Xavier Piton
1, allées de Belles-Graves
33500 Néac
Tél. : 05 57 51 09 61
Fax : 05 57 51 01 41
Email : x.piton@belles-graves.com
www.belles-graves.com

Voir son classement dans le Guide des Vins
Accorder ce vin avec le plat idéal dans IdéeVins

Château Les MAUBATS


Propriété familiale engagée pour une viticulture durable, certifiée Haute Valeur Environnementale et Qualenvi.
Leur Bordeaux Supérieur 2012, 40% Merlot, 35% Cabernet-Sauvignon, 25% Cabernet franc, élevé une année en cuves Inox, est charnu, aux tanins souples, où dominent la fraise des bois bien mûre et l’humus, parfait sur un onglet, tandis que le Bordeaux Supérieur La Caliste 2011, 50% Merlot, 15% Cabernet franc et 35% Cabernet-Sauvignon, élevé 22 mois en barriques neuves de chêne merrain, aux tanins équilibrés, au nez subtil dominé par les petits fruits rouges à noyau et les épices, est un vin de bonne évolution.

Robert Armellin et Christophe Cadis
3, Les Joussaumes Nord
33580 Roquebrune
Tél. : 05 56 61 68 36 et 06 07 32 02 88
Fax : 05 56 61 69 10
Email : contact@chateau-les-maubats.fr
www.chateau-les-maubats.fr

Voir son classement dans le Guide des Vins
Accorder ce vin avec le plat idéal dans IdéeVins


> Les précédentes éditions

Edition du 06/09/2016
Edition du 30/08/2016
Edition du 23/08/2016
Edition du 16/08/2016
Edition du 09/08/2016
Edition du 02/08/2016
Edition du 26/07/2016
Edition du 19/07/2016
Edition du 12/07/2016
Edition du 05/07/2016
Edition du 28/06/2016
Edition du 21/06/2016
Edition du 14/06/2016
Edition du 07/06/2016
Edition du 31/05/2016
Edition du 24/05/2016
Edition du 17/05/2016
Edition du 10/05/2016
Edition du 03/05/2016
Edition du 26/04/2016
Edition du 19/04/2016
Edition du 12/04/2016
Edition du 05/04/2016
Edition du 29/03/2016
Edition du 22/03/2016
Edition du 15/03/2016
Edition du 08/03/2016
Edition du 01/03/2016
Edition du 23/02/2016
Edition du 16/02/2016
Edition du 09/02/2016
Edition du 02/02/2016
Edition du 26/01/2016
Edition du 19/01/2016
Edition du 19/01/2016
Edition du 12/01/2016
Edition du 05/01/2016
Edition du 29/12/2015
Edition du 22/12/2015
Edition du 15/12/2015
Edition du 08/12/2015
Edition du 01/12/2015
Edition du 24/11/2015
Edition du 17/11/2015
Edition du 10/11/2015
Edition du 03/11/2015
Edition du 27/10/2015
Edition du 20/10/2015
Edition du 13/10/2015
Edition du 06/10/2015
Edition du 29/09/2015
Edition du 22/09/2015
Edition du 15/09/2015
Edition du 08/09/2015
Edition du 01/09/2015
Edition du 25/08/2015
Edition du 18/08/2015
Edition du 11/08/2015
Edition du 04/08/2015
Edition du 28/07/2015
Edition du 21/07/2015
Edition du 14/07/2015
Edition du 07/07/2015
Edition du 30/06/2015
Edition du 23/06/2015
Edition du 16/06/2015
Edition du 09/06/2015
Edition du 02/06/2015
Edition du 26/05/2015
Edition du 19/05/2015
Edition du 12/05/2015
Edition du 05/05/2015
Edition du 28/04/2015
Edition du 21/04/2015
Edition du 14/04/2015
Edition du 07/04/2015
Edition du 31/03/2015
Edition du 24/03/2015
Edition du 17/03/2015
Edition du 10/03/2015

 



Château PIRON


Château BÉCHEREAU


Château de LAMARQUE


Château THURON


Château FONTBONNE


Château FILHOT


CHATEAUNET


Château CORNEMPS


Château BOSSUET


Château HAUT-MARBUZET


Château FOURCAS-DUPRÉ


Clos RENÉ


Château des BROUSTERAS


Château PANCHILLE


Château LARRAT


Château HENNEBELLE


Château de VIMONT


Château les MOINES


Château de La GRENIERE


Château LAFLEUR du ROY


Château LA TOUR DU PIN FIGEAC


Château La ROSE- POURRET



DOMAINE DU CLOS DE L'EPINAY


SCEV CHAMPAGNE MICHEL ARNOULD ET FILS


DOMAINE MOULIN DU POURPRÉ


CHATEAU DE LA BRUYERE


CHAMPAGNE PIERRE MIGNON


CHATEAU DU MASSON


DOMAINE COMTE PERALDI


CLOS TRIMOULET


CHAMPAGNE BOULARD-BAUQUAIRE


DOMAINE PIERRE MAREY ET FILS


DOMAINE PICHARD


LA BASTIDE BLANCHE


DOMAINE LAFRAN-VEYROLLES


CHATEAU MONT-REDON


CHATEAU LA GALIANE



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales