Votre Gironde

Edition du 11/12/2012

Guide des vins de Bordeaux par Patrick Dussert-Gerber

 Comparateur de prix : Entrez le nom d'un château ou d'une appellation :  fourni par le comparateur Guide Achat Vin
 

Coups de cœur Millesimes

Patrick Dussert dans ...

 

Coups de cœur
Vins du Siècle

 

Coups de cœur
Guide des Vins

BORDEAUX
Château HAUTE FAUCHERIE
Coup de coeur pour ce Montagne Saint-Émilion 2009, un vin dense, complet, aux arômes persistants ...
Lire la suite
BORDEAUX
Château BASTOR LAMONTAGNE
Au sommet. Le Château s'étend sur 56 ha, âge moyen du vignoble 35 ans, 80% Sémillon et 20% ...
Lire la suite
BORDEAUX
Château THURON
Une propriété familiale depuis le XVIIe siècle d'environ 6 ha, dont le sol est formé de graves, ...
Lire la suite
BORDEAUX
Château BEAUREGARD
Avec le Château Bastor-Lamontagne (voir Preignac), c'est l'autre grand cru qui appartient au Crédit ...
Lire la suite
BORDEAUX
Domaine de BAVOLIER
Excellent Cadillac Côtes de Bordeaux 2009, riche en couleur comme en matière, aux senteurs de ...
Lire la suite

Le premier magazine Webvin

ABONNEZ-VOUS GRATUITEMENT
L'actualité du vin, les recettes gourmandes, chaque semaine par e-mail

E-Mail :

Gastronomie

Recettes gourmandes
Dégustations verticales
Dégustations horizontales
Gastronomie
Les vins et les mets
Voyages
Invités gourmets
La qualité des Millésimes
Portraits
Terroir
Coups de coeur ...
Talents
A l'étranger
Encyclopédie des vins
Cuisines & vins du monde
Chefs à table

L'encyclopédie mondiale des vins

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L
M - N - O - P -  Q - R - S - T - U - V - W
X - Y - Z 

Pour vous -même ou pour offrir :
EXCLUSIF : Votre dédicace personnalisée par l'auteur Patrick Dussert-Gerber

FRANCE METROPOLITAINE : 29,00 €
(Port Prioritaire compris)

Cliquez ici si vous souhaitez commander hors de France Métropolitaine (DOM/TOM, étranger)

Les classements des vins

Classement Alsace
Classement Beaujolais
Classement Bordeaux
  . Médoc
  . Saint Emilion
  . Saint Emilion Satellites 
  . Pomerol
  . Graves
  . Sauternes
  . Côtes-de-Bordeaux
  . Bordeaux Supérieur
Classement Bourgogne
  . Vins rouges
  . Vins blancs
Classement Champagne
Classement Languedoc-Roussillon
Classement Provence-Corse
Classement Sud-Ouest-Périgord
Classement Val de Loire 
  . Vins rouges
  . Vins blancs
Classement Vallée du Rhône
EDITION ANNUELLE
32e année
LE TOP VIGNERONS
Les vrais vins face aux ersatz
Les incontournables, ceux qui montent... et les autres : Dans toute la France, les meilleurs producteurs, du plus grand au plus modeste. La qualité des millésimes 2010, 2009, 2008, 2007, 2006 ...

464 pages en couleurs (1,5 kg)- Présentation luxueuse- (papier couché brillant 100 gr, brochure cousue-collée).

Cliquez ici pour voir un extrait de Millesimes en PDF (16 pages - 4 Mo)
FRANCE METROPOLITAINE : 15,00 €

PORT COMPRIS
Commander hors de france métropolitaine
(DOM/TOM, Europe, Etats-Unis ...)

Spiritueux, bières, liqueurs

L’Armagnac
Les rhums
Le Whisky et le whiskey
Le Calvados

Les Liqueurs de fruits et de plantes

Les bières du monde
Le cognac

La lettre hebdomadaire

Les meilleurs vins dégustés
gratuitement dans votre e-mail
Tapez votre adresse email :

Les indispensables

La Carte des Millésimes
L'accord des vins et des mets
Les principaux cépages
Blog Dussert-Gerber
Le Guide des produits du Terroir
Vinovox
Le Guide de la Diététique
Top French Wines
Vintage French Wines
Guia de Los Vinos de Francia
Französische weine
Millésimes sur Facebook

Nos autres sites thématiques

20 sur 20 (.com)
20-20 (.fr)
Achats Vins (.com)
Agenda du Vin (.com)
Amour du Vin (.com)
Champagne Attitude (.com)
Chateau Vin (.com)
Classement des vins (.com)
Classement des vins (.fr)
Dussert Gerber (.com)
Grands Vins Bordeaux (.com)
Grands Vins Champagne (.com)
Guide Bordeaux (.net)
Guide Bourgogne (.com)
Guide Champagne (.com)
Guide des vins (.eu)
Guide des Vins (.info)
Guide des Vins (.net)
Guide des Vins de France (.com)
Guide du vin (.eu)
Guide du vin (.net)
Guide Provence (.fr)
La France a du talent (.com)
Le Vin en Direct (.fr)
Millésimes (.info)
Mundovino (.fr)
Palmarès des Vins (.com)
Palmarès des Vins (.fr)
Premiers Grands Vins (.com)
Premiers Grands Vins Classes (.com)
Terroirs Vins (.com)
Top Alsace (.fr)
Top Beaujolais (.com)
Top Bordeaux (.com)
Top Bordeaux (.fr)
Top Bourgogne (.com)
Top France (.info)
Top Languedoc (.com)
Top Loire (.com)
Top Rhone (.com)
Top Sud-Ouest (.com)
Top Vin (.fr)
Top Vins (.fr)
Vin Alsace (.net)
Vin Beaujolais (.com)
Vin Bourgogne (.net)
Vin Champagne (.eu)
Vin Languedoc (.net)
Vin Loire (.net)
Vin Provence (.net)
Vin Rhône (.fr)
Vin Sud Ouest (.com)
Vin Top (.fr)
Vins Bordeaux (.info)
Vins Coups de Coeur (.com)
Vintage Dussert-Gerber (.eu)
Votre Champagne (.com)
Votre Gironde (.com)
Web Vin (.com)
Web Vin (.fr)

> Les références



> Patrick Dussert-Gerber met à l'honneur cette semaine


CALON-SÉGUR

Rare

Château CALON-SÉGUR

Incontestablement au sommet. Calon-Ségur est l’un des vins les plus racés de Bordeaux, et bénéficie, pour un tel niveau qualitatif, d’un rapport qualité-prix qui devrait en faire réfléchir plus d’un.


Les références historiques ne manquent pas à Calon, qui doit son nom à une petite embarcation utilisée au Moyen Âge pour transporter le bois d’une rive à l’autre, le village s’appela d’ailleurs Saint-Estèphe-de-Calon pendant longtemps. Le domaine s’étend sur 94 ha de vignes sur le terroir de Saint-Estèphe, et regroupe les Châteaux Calon-Ségur, Marquis de Calon (seconde marque de Calon) et CapbernGasqueton, un Grand Cru Bourgeois tout en finesse. Exceptionnel Saint-Estèphe 2009, à la tête de son appellation, aux arômes persistants et subtils de petits fruits rouges mûrs à noyau, très structuré, avec des tanins soyeux mais denses, un grand vin puissant, harmonieux, complexe et charmeur. Le 2008 est l’archétype de ce que doit être un grand vin typé de Bordeaux, concentré, de robe foncée, avec beaucoup de structure, au nez complexe où prédominent le cassis, la groseille et le cuir, charpenté et gras, de bouche puissante dominée par les fruits cuits à noyau et les sous-bois, de grande garde. Très grand 2007, avec des arômes bien présents de fruits noirs et rouges, ample et gras, un vin qui a beaucoup de charme et d’élégance, de couleur profonde, structuré, avec des tanins marqués mais qui se fondent bien par la suite, d’une belle persistance, prometteur. Le 2006 est l’une des plus belles réussites de la propriété, marqué par son terroir, où la structure prédomine, au nez puissant avec des notes de truffe et d’humus, bien charnu comme il se doit, généreux et très harmonieux, dense et coloré, de grande garde, Exceptionnel 2005, un très grand vin, gras, parfumé, bien typé, corsé, au nez intense, de bouche concentrée avec des nuances de truffes et de réglisse, puissant et racé à la fois, qui mérite une cuisine élaborée et surtout un peu de patience, tant il est prometteur. Le 2004 est fantastique, d’une grande fraîcheur que lui apporte le terroir justement, un millésime d’un grand classicisme, d’une grande finesse mais puissant, un vin très intense, très parfumé (fruits cuits, réglisse...), d’évolution lente. Très beau 2003, encore fermé, plus exubérant (c’est le millésime qui veut cela), volumineux, d’une belle couleur pourpre, charnu et parfumé, au nez persistant de petits fruits rouges mûrs, de cuir et de sous-bois, avec beaucoup de matière. Le 2002 est superbe, très classique, une réussite, très puissant, de robe grenat intense, au bouquet complexe où se marient des notes fruitées et de sous-bois, un vin gras et distingué, aux tanins fermes, de garde, bien sûr. Exceptionnel 2001, aux nuances épicées, un vin dense, tout en harmonie, riche au nez, avec ces notes de mûre et d’humus, et des nuances de cuir et de pruneau en bouche, aux tanins fermes, de lente évolution. Le 2000, un grand vin, est encore très jeune, racé, tout en puissance, avec beaucoup de matière, des arômes de fruits rouges surmûris et de cuir, d’un grand potentiel d’évolution. Remarquable 1999, qui associe structure et finesse, de couleur grenat, ample et parfumé, bien corsé, aux tanins bien équilibrés, un vin ferme et persistant. Le 1998 est un très grand vin, tannique, puissant, concentré mais tout en finesse, très structuré, harmonieux, aux notes complexes (mûre, truffe…). Le 1997 est de bouche fondue, riche, séduisant avec des notes de mûre, très parfumé, très rond, un vin ample au nez comme au palais, aux tanins mûrs, d’une jolie finale. Beau 1996, aux arômes de fruits surmûris, d’épices, de cuir, de couleur profonde, un vin très riche, aux tanins très équilibrés, de garde. Le 1995 est particulièrement savoureux, d’une grande intensité en bouche (cuir, griotte confite, sous-bois…), gras et dense, un grand vin parfumé, tout en bouche, de grande évolution, vraiment superbe. Prix très sages, et largement justifiés.

   

CALON-SÉGUR

Mme Hélène de Baritault

33180 Saint-Estèphe
Téléphone : 05 56 59 30 08
Télécopie : 05 56 59 71 51
Email : calon-segur@calon-segur.fr




> Le palmares des vins

CLASSEMENT COTES-DE-BORDEAUX
e_cote-de-bordeaux.jpg
IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements
Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom (en rouge)

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

COTES-DE-BOURG
CLOS DU NOTAIRE
LA CROIX-DAVIDS
CROUTE-CHARLUS
MOULIN VIEUX
COLBERT
HAUT-MOUSSEAU
TOUR DE COLIN
GRAND-MAISON
GRISSAC
HAUT-MACO
LAMBLIN
L'HOSPITAL
PUY D'AMOUR
PREMIERES-COTES
DE-BORDEAUX
BRETHOUS
GENISSON
JUGE
RICAUD
BAVOLIER
CAILLAVET
PAYRE
ANNICHE
MALLIÉ CHANTE L'OISEAU
COURTADE-DUBUC
SAINT-AMAND
COTES-DE-CASTILLON
PUYFROMAGE (Francs)
ARTHUS
HAUT-BEYNAT
PREMIERES-COTES
DE-BLAYE
BERTHENON
HAUT-BOURCIER
LARRAT
PONT LES MOINES
VALENTIN
BOTTE
Les GRAVES
GRAVES D'ARDONNEAU
HAIE
LAGARDE
PETIT BOYER


DEUXIEMES GRANDS VINS CLASSÉS

COTES-DE-BOURG
REYNAUD*
(MONTEBERIOT)
PLAISANCE
TOURS SEGUY
LA TUILIÈRE
LE BREUIL
VIAUD
PREMIERES-COTES
DE-BORDEAUX

CARIGNAN*
(LAMOTHE de HAUX)
MELIN
FARIZEAU
(GRIMONT)
(BARREYRE)
LA CROIX BOUEY
FRACHET
MAZETIER
COTES-DE-CASTILLON
BEL-AIR
CASTEGENS*
(CLOS VIEUX ROCHERS)
CHAINCHON
FILLIOL
PUY-GARANCE
PREMIERES-COTES
DE-BLAYE


ABBAYE*
BOIS VERT*
BELLEVUE-GAZIN
BERGERE-BRIMAUD
GIGOTERIE
HAUT-BACON
HAUT-COLOMBIER
(PETITS-ARNAUDS)
TROISIEMES GRANDS VINS CLASSÉS

COTES-DE-BOURG
(LES HEAUMES)
(MONTAIGUT)
PREMIERES-COTES
DE-BORDEAUX

JOURDAN
(MONTGAILLARD)
PENEAU
(PIC*)
CAVE QUINSAC
COTES-DE-CASTILLON
PREMIERES-COTES
DE-BLAYE


BOURDILLOT
(LES CHAUMES)
(GRAND-BARRAIL)
LARDIÈRE

IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements


> Nos coups de cœur de la semaine

Château CASTEGENS


Les origines de la propriété remontent au début du XVe siècle, et le château de Castegens se transmet dans la même famille depuis 1862. Le site est durant l'été le théâtre de la reconstitution à grand spectacle (600 acteurs), de la bataille de Castillon (1453) qui marque la fin de la guerre de cent ans. Le propriétaire actuel, s'attache à maintenir une harmonie entre culture traditionnelle, respectueuse de l'environnement, et vinification moderne. Goûtez son Castillon Côtes de Bordeaux Sélection Première 2009, riche, au nez subtil dominé par les petits fruits rouges à noyau et les épices, finement tannique, tout en bouche. Le 2008 (65% de Merlot, 30% de Cabernet franc et 5% de Cabernet-Sauvignon), de couleur profonde, bien corsé, avec ces notes très persistantes de cerise, de fumé et d'épices, aux tanins puissants mais fins, ample.

Jean-Louis de Fontenay

33350 Belvès-de-Castillon
Téléphone :05 57 47 96 71
Télécopie :05 57 47 96 71
Email : contact@castegens.com
Site personnel : www.castegens.com

Château LA ROSE SARRON


L'histoire viticole de cette propriété, datant du XIXe siècle, commence il y a 25 ans. Ce domaine est racheté en 1985 par les Vignobles Roland Belloc et entièrement replanté. Actuellement, Philippe Rochet aidé par ses deux enfants Damien et Anaïs, veille à la pérennité du vignoble qui s'étend sur 35 ha, dont 25 ha de Graves rouge (5 ha destinés à la production de la Cuvée Damien, élevé 12 mois en fûts de chêne) et 10 ha de Graves blanc dont 2 ha destinés à la production de la Cuvée Anaïs, vinifiée et élevée 9 mois en fûts de chêne. On y goûte ce Graves rouge cuvée Damien 2010, d'une couleur profonde, riche et subtil à la fois, complet, avec des tanins soyeux, parfumé (prune, poivre), d'une très belle finale en bouche, d'excellente évolution. Le Graves blanc cuvée Anaïs 2009, médaille d'Argent au concours des Vignerons Indépendants, est gras, subtil et suave, très élégant, bien persistant, d'une jolie finesse, très harmonieux en finale avec des nuances de noix fraîche et de citron. Joli Graves blanc La Rose Sarron 2011, finement bouqueté avec des notes de noisette, avec un bel équilibre entre la fraîcheur, la rondeur et le fruité. Excellent Graves rouge 2009, charpenté, élégant, aux tanins denses, tout en bouche, légèrement épicé, bien bouqueté, avec des notes de fruits mûrs. Le 2008 a bien mérité sa médaille d'Or au concours des vignerons Indépendants 2010, un vin de jolie robe rubis soutenu, dominé par des parfums de cassis et de framboise, de bouche structurée et corsée.

Philippe Rochet

33210 Saint-Pierre-de-Mons
Téléphone :05 56 76 29 42
Télécopie :05 56 63 52 31
Email : contact@la-rose-sarron.com
Site personnel : www.la-rose-sarron.com

Château PENIN


Un domaine de 40 ha de vignes, mené passionnément par Patrick Carteyron, cinquième génération. Le vignoble se situe sur des terrains de graves très localisés, entre le plateau calcaire et la zone de palus, rive gauche de la Dordogne, face à Saint-Emilion. C'est une terrasse caillouteuse du quaternaire apportée par le fleuve, constituée de sable rouge et de galets roulés par la Dordogne depuis le Massif Central, dont l'épaisseur varie de 5 à 8 m, un territoire pauvre propice à la vigne. Ceci explique son Bordeaux Supérieur Les Cailloux 2009, issu de vignes de Merlot, riche en arômes, d'une belle structure, avec beaucoup d'élégance, aux notes de fruits cuits et d'humus, très équilibré comme le Bordeaux Supérieur 2009. La Grande Sélection Merlot 2009, au nez complexe où dominent les fruits cuits, mêle structure et élégance au palais. Charmeur, le Clairet 2010, tout en fruité, est de bouche friande et corsée à la fois. Goûtez la nouvelle cuvée Château Penin Natur 2010, un pur Merlot vinifié et conservé sans ajout de soufre, de couleur grenat, d'une belle concentration en bouche, aux notes de cuir et d'épices, tout en densité et distinction.

Patrick Carteyron
39, impasse de Couponne
33420 Génissac
Téléphone :05 57 24 46 98 et 06 07 43 15 74
Télécopie :05 57 24 41 99
Email : vignoblescarteyron@wanadoo.fr
Site personnel : www.chateaupenin.com

CHATEAU BECHEREAU


Propriété familiale depuis le milieu du 19 ème siècle, le Château Béchereau est une exploitation viticole de 25 hectares dont 9 ha en Bordeaux Supérieur, 10.5 ha en Montagne-Saint-Emilion et 5.50 ha en Lalande-de-Pomerol. Remarquable Lalande-de-Pomerol cuvée Spéciale 2010 (Merlot 60%, le reste à parts égales de Cabernet franc et Cabernet-Sauvignon), élevé en fûts de chêne, aux arômes d’épices, de violette et de poivre, un vin alliant une finesse tannique à une rondeur en bouche persistante, d’une très jolie final. Beau 2009, intense au nez comme en bouche, bien concentré mais tout en souplesse, au nez complexe et subtil dominé par la cerise confite et l’humus, un vin corsé. Le 2008, de robe grenat, est équilibré et ample, charmeur, avec des nuances fumées et réglissées, des tanins mûrs et suaves. Le 2006 est un vin riche et généreux, ferme à dominante de pruneau, de cannelle, d’une grande intensité avec des tanins soyeux, un vin qui allie distinction et richesse en bouche, de grande évolution. Le 2005, médaille d’Or au concours de Bordeaux des Vins d’Aquitaine, parfumé, très harmonieux, au nez subtil et intense à la fois, avec des notes épicées, aux tanins bien équilibrés, charnu et concentré, de belle évolution. Goûtez leur Montagne-Saint-Émilion cuvée Spéciale 2010, élevé en fût de chêne, de robe pourpre et soutenue, d’une très belle charpente, avec des nuances de griotte et de fumé, un vin dense, très corsé, long, séduisant, prometteur. Beau 2009, où l’on retrouve des notes de framboise, de violette et d’humus, légèrement épicé, de bonne charpente, bien charnu. Remarquable Bordeaux Supérieur cuvée Spéciale 2010.

Joël Dupas
12, Béchereau
33570 Les Artigues-de-Lussac
Téléphone :05 57 24 34 29 et 06 80 75 66 80
Télécopie :05 57 24 34 69 and 06 80 75 66 80
Email : chateaubechereau@vinsdusiecle.com
Site : chateaubechereau
Site personnel : www.chateaubechereau.com


> Nos dégustations de la semaine

Château LAMOTHE-DESPUJOLS


Un vignoble de 7,5 ha bénéficiant d'un terroir de graves sableuses sur sous-sol argilo-graveleux profond (85% Sémillon, 10% Sauvignon et 5% Muscadelle, âge du vignoble supérieur à 40 ans). Le Sauternes 2009, de robe jaune doré, dégage puissance et structure, aux arômes de fruits confits et d'épices, avec une pointe de pain brioché au palais, d'une longue finale (29 €). Le 2008, onctueux, au nez intense et frais, où dominent les fruits mûrs, les fleurs et le pain brioché, est de bouche complexe (24 €). Le 2007 est d'une très grande intensité au nez comme en bouche, onctueux, d'une grande subtilité (brioche, abricot confit), de garde (27 €). Tout en onctuosité, le 2005 est gras, aux senteurs persistantes, avec des notes caractéristiques de tilleul et d'abricot, d'une belle ampleur, riche et complexe, très persistant, de belle garde (27 €). Superbe 2003, tout en bouquet, de belle robe, dense, aux connotations florales subtiles, de bouche profonde et persistante, très fin, associant puissance et distinction (30 €). Goûtez le Sauternes Les Tourelles de Lamothe 2005, un vin puissant et complexe, où s'entremêlent les fruits et les fleurs fraîches (14 €), et ce grand Sauternes Sélection Exceptionnelle 1999, à la bouche fondue où se retrouvent des nuances de pain d'épices, un grand vin de garde, d'une longue finale (48 €). Aucune hésitation.
Marie-France et Guy Despujols

Château la GALIANE


J'apprécie cette propriétaire chaleureuse depuis bien longtemps, et j'ai suivi, millésime après millésime, les progrès accomplis. Le Château La Galiane doit son nom au Général Anglais Galian qui depuis ce lieu commandait les troupes anglaises pendant l'occupation de l'Aquitaine au XVe siècle. Exploitation familiale depuis plusieurs générations de 5 ha, plantée de 50% de Cabernet-Sauvignon, 45 % de Merlot et 5% de Petit Verdot, présente un parfait équilibre, très classique et traditionnel de l'appellation Margaux. Le vignoble est réparti sur des croupes de fines graves. "Pour ce millésime 2011, nous raconte Christiane Renon, un printemps sec et chaud a provoqué un stress hydrique précoce à la vigne, et notamment des températures élevées sur avril et mai. La pousse importante a demandé une réaction très rapide et beaucoup de travail à la vigne, pour ne pas se laisser déborder. Certains ont eu des parcelles gravement grêlées fin mai-début juin. Un été en dents de scie avec de gros coups de chaleur ont rendu le mûrissement très hétérogène, ce qui a nécessité un tri important pour ne garder que le meilleur. Les vendanges ont débuté 15 jours plus tôt qu'à l'habitude soit le 14 septembre. Les quantités sont relativement raisonnables, surtout pour nos vieilles vignes. Je garde en mémoire une année très prenante, avec beaucoup de travaux en vert, une surveillance constante et un tri très sérieux. Le résultat est au rendez-vous, je dirais même que je suis agréablement surprise. Les vins sont bien équilibrés, fruités avec une bonne structure tannique. Bien qu'il soit encore un peu tôt, je peux dire qu'ils ont de la rondeur et qu'ils donneront beaucoup de satisfaction aussi bien à garder qu'à boire un peu jeune. Pour ma part un millésime de vigneron, très intéressant." On patiente en savourant son remarquable Margaux Cru Bourgeois 2010, riche en bouquet comme en matière, tout en bouche avec des nuances de fruits noirs compotés, aux tanins équilibrés, complet, de garde, bien sûr. Le 2009, coloré, est de bouche puissante, aux tanins mûrs, un vin qui sent bon la groseille mûre et l'humus, tout en rondeur, de bonne charpente, structurée et fine à la fois, de très bonne garde. Le 2008 est une réussite, tout en couleur et en matière, au nez de griotte et de fumé, riche et gras, intense, d'un bel équilibre, un vin aux tanins bien présents mais soyeux, prometteur. Le 2007, est de belle robe soutenue, au nez légèrement épicé, avec des nuances de mûre, un vin très équilibré, persistant, alliant une jolie charpente à une rondeur séduisante en bouche. Son Margaux Château Charmant, dont le vignoble de 5 ha est planté sur des croupes de fines graves, possède des ceps de vigne centenaires, la culture se fait par une fertilisation réalisée à base de fumure organique. Beau 2010, charnu, qui sent la fraise des bois et l'humus, un vin velouté, de belle matière, vin de bouche puissante, fin, charnu, équilibré, parfumé au palais (griotte, mûr€), de très bonne évolution. Le 2009, aux arômes de fruits rouges mûrs dominants, de bouche ronde soutenue par de jolis tanins, est un vin classique et bien charpenté. Puissant 2008, de robe grenat, où dominent la griotte et les épices, un beau vin classique qui allie charpente et souplesse, aux tanins bien fermes, au nez complexe. Le 2007, d'une belle robe grenat profond, est très aromatique, au nez fin dominé par des notes de réglisse et de cassis, un vin dense, de bouche ample avec une touche épicée en finale, qui se goûte très bien aujourd'hui. Remarquable rapport qualité-prix. Pas la moindre hésitation.
Christiane Renon

Château MALARTIC-LAGRAVIÈRE


En 1803, le Domaine appartenait à la famille du Comte de Maurès de Malartic, grand serviteur du Roi de France qui guerroyait contre les anglais au Québec et dans l'Océan Indien. Aujourd'hui, Alfred-Alexandre Bonnie fête ses 15 ans, et l'on pratique ici la "haute couture du vin" : terroir, cépages, clones, porte-greffe... tout est analysé dans les moindres détails pour mettre la technologie au service de la tradition, notamment en manipulant le moins possible le raisin. L'atout majeur du Château Malartic Lagravière est son terroir situé sur une terrasse profondément entaillée par le ruisseau de l'Eau Blanche, un terroir particulièrement réputé, une superbe croupe bien exposée composée d'îlots graveleux datant de l'ère du Quaternaire, le nom même du vin évoquant déjà le sol chargé de belles graves. C'est en 1997, qu'Alfred-Alexandre Bonnie, homme d'affaires belge et son épouse Michèle, rachètent ce Grand Cru classé et se lancent dans un ambitieux projet de rénovation. Le résultat est remarquable : château, parc, vignoble, modernisation du chai, cuvier octogonal qui abrite de nombreuses petites cuves correspondant à chaque parcelle qui reçoit une vinification très personnalisée, superbe chai à barriques de chêne renouvelées régulièrement chez les meilleurs tonneliers... Aujourd'hui, le vignoble représente 46 ha de rouge (Merlot, Cabernet-Sauvignon, Cabernet franc et Petit Verdot) et 7 ha de blanc (dominance du Sauvignon, 20% de Sémillon) et l'âge moyen des vignes est de 30 ans. Il est sous la houlette du fils d'Alfred-Alexandre Bonnie, Jean-Jacques, et de son épouse, Séverine. Ici, chaque cep de vigne, chaque parcelle, font l'objet d'analyses, de prélèvements pour répondre à une recherche de qualité optimale. Le Second Vin s'appelle la Réserve de Malartic (anciennement appelé le Sillag€), en rouge et en blanc. "L'enracinement en profondeur, précise Jean-Jacques Bonnie, oblige la plante à puiser ses ressources profondément dans un sous-sol particulièrement intéressant par sa diversité géologique qui confère aux vins de complexes saveurs. Cela évite à la plante de trop souffrir en cas de grosse chaleur ou de sécheresse, les racines trouvent de la fraîcheur en profondeur et en cas de pluie, notre terroir de graves devient drainant. La maturité des raisins est donc lente et progressive, un gage de qualité certain. L'ensemble du vignoble est labouré toute l'année, aucun désherbant ni insecticide ne sont utilisés et chaque pied fait l'objet de soins méticuleux. Des amendements, d'origine exclusivement organique, sont prodigués avec parcimonie afin de maintenir la vigne proche d'un état de carence savamment dosé. Notre gestion parcellaire a notamment permis de mieux cibler les protections à apporter au vignoble. Ce suivi constant à la vigne nous permet de prendre les bonnes décisions au moment opportun avec beaucoup de précision et en suivant les principes les plus récents de la lutte intégrée. Pour le millésime 2011, au printemps, nous avons connu une importante période de sécheresse à Pessac-Léognan, de fin mars à mi-juillet, la vigne a souffert, poursuit Jean-Jacques Bonnie. Ensuite, heureusement, il y a eu quelques pluies salutaires en août qui ont permis à la vigne de reprendre son cycle végétatif pour le terminer sous un chaud soleil du 25 août à la fin octobre. Nous avons soigné nos vignes et avons été patients pour ne récolter que les baies mûres. Les maturités se sont faites un peu plus lentement qu'en 2009 et 2010, où tout avait été facile. Il fallait en 2011 être très attentif au déroulement du cycle végétatif, prendre les précautions d'usage, et surtout beaucoup observer les vignes et les accompagner. Nous avons été très vigilants au moment des vendanges, en sélectionnant la parcelle mûre à point, patientant pour une autre afin d'avoir la récolte la plus homogène possible. L'accueil des raisins sur la table de tri nous a permis de ne sélectionner que le meilleur, ce qui explique nos rendements faibles. Il a fallu ensuite être délicat au début de la vinification, lors des macérations, cela en valait la peine car nous sommes agréablement surpris de constater la belle évolution du vin à l'élevage, il se révèle délicieux, dépassant nos espérances ! Le 2011 est un vin d'un très beau potentiel, très équilibré. Les 2009 et 2010 sont deux millésimes magnifiques. Le 2009 est d'une grande puissance avec une belle matière, de la rondeur, un vin qui traduit le bel été que nous avons connu. Le 2010 est plus classique avec des acidités bien présentes. Le vin a beaucoup de profondeur, de puissance, 2010 est un "monstre" ! Deux millésimes qui se valent en qualité intrinsèque, chacun avec sa spécificité : 2009 est un peu plus exotique, 2010 un peu plus classique, typiquement bordelais. Il y a de superbes potentiels tanniques dans les deux, la différence se situe au niveau des taux d'acidité. Il y en a un peu plus dans le 2010, avec une belle longueur en bouche, quand le 2009, lui, est très charnu et rond en milieu de bouche." Beau Pessac-Léognan rouge 2009, de belle robe foncée, de bonne base tannique, riche et persistant, gras, aux notes de prune et de sous-bois, d'excellente évolution. Le 2008, intense en couleur comme en arômes, fleure bon les fruits mûrs et les épices, un vin aux tanins bien fermes et soyeux à la fois, auquel il faut laisser du temps pour s'exprimer. Très savoureux 2007, très structuré, puissant, aux arômes subtils de petits fruits rouges mûrs à noyau, avec des tanins soyeux, un vin tout en distinction. Beau 2006, dégageant une rondeur en bouche persistante, ample et parfumé, légèrement épicé, d'une très jolie finale avec ces notes de fumé et de petits fruits noirs surmûris. La Réserve de Malartic Le Sillage rouge 2009 est très réussi, tout en couleur et en matière, aux senteurs de groseille et d'épices, de bouche riche, un vin complexe, charnu et souple à la fois, de très bonne évolution. Remarquable Pessac-Léognan blanc 2009, riche au nez, d'une grande complexité aromatique où l'on retrouve des nuances de noix, de citron et de pomme, qui dégage une bouche puissante et une longue finale. Beau 2008, aux arômes flatteurs d'agrumes, de tilleul, de genêt et de miel, est de bouche ample, florale, de jolie teinte, tout en fruité et distinction, avec cette finale poivrée très élégante, toujours l'un des meilleurs de l'appellation. Le 2007 est un vin aux notes finement fruitées, où dominent les agrumes et les petits fruits secs, tout en persistance aromatique. Même propriétaire que le Château Gazin-Rocquencourt. Aucune hésitation.
Alfred-Alexandre Bonnie

> Les précédentes éditions

Edition du 04/12/2012
Edition du 27/11/2012
Edition du 20/11/2012
Edition du 13/11/2012
Edition du 06/11/2012
Edition du 30/10/2012
Edition du 23/10/2012
Edition du 16/10/2012
Edition du 09/10/2012
Edition du 02/10/2012
Edition du 25/09/2012
Edition du 18/09/2012
Edition du 11/09/2012
Edition du 04/09/2012
Edition du 28/08/2012
Edition du 21/08/2012
Edition du 14/08/2012
Edition du 07/08/2012
Edition du 31/07/2012
Edition du 24/07/2012
Edition du 17/07/2012
Edition du 10/07/2012
Edition du 03/07/2012
Edition du 26/06/2012
Edition du 19/06/2012
Edition du 12/06/2012
Edition du 05/06/2012
Edition du 29/05/2012
Edition du 22/05/2012
Edition du 15/05/2012
Edition du 08/05/2012
Edition du 01/05/2012
Edition du 24/04/2012
Edition du 17/04/2012
Edition du 10/04/2012
Edition du 03/04/2012
Edition du 27/03/2012
Edition du 20/03/2012
Edition du 13/03/2012
Edition du 06/03/2012
Edition du 28/02/2012
Edition du 21/02/2012
Edition du 14/02/2012
Edition du 07/02/2012
Edition du 31/01/2012
Edition du 24/01/2012
Edition du 17/01/2012
Edition du 10/01/2012
Edition du 03/01/2012
Edition du 27/12/2011
Edition du 20/12/2011
Edition du 13/12/2011
Edition du 06/12/2011
Edition du 29/11/2011
Edition du 22/11/2011
Edition du 15/11/2011
Edition du 08/11/2011
Edition du 01/11/2011
Edition du 25/10/2011
Edition du 18/10/2011
Edition du 11/10/2011
Edition du 04/10/2011
Edition du 27/09/2011
Edition du 20/09/2011
Edition du 13/09/2011
Edition du 06/09/2011
Edition du 30/08/2011
Edition du 23/08/2011
Edition du 16/08/2011
Edition du 09/08/2011
Edition du 02/08/2011
Edition du 26/07/2011
Edition du 19/07/2011
Edition du 12/07/2011
Edition du 05/07/2011
Edition du 28/06/2011
Edition du 21/06/2011
Edition du 14/06/2011
Edition du 07/06/2011
Edition du 31/05/2011

 

Millésimes © Société des Millésimes SA. Reproduction interdite - Mentions légales