classement et millesimes
vins du siècle

VOTRE GIRONDE

boutiques Amour du Vin
Guide des Vins
 

Classement des vins de Bordeaux, Guide du vin de Bordeaux

Edition du 07/02/2008
Patrick DUSSERT-GERBER MET A L'HONNEUR CETTE SEMAINE

 DOMAINES QUIÉ, OU L’ART DE LA CONTINUITÉ FAMILIALE

Sommet

Château RAUZAN-GASSIES

Monsieur Isidore Quié, négociant en vins aux Magasins Généraux près de Bercy, a transmis le virus du vin à son fils Paul qui, par ses origines bordelaises, s’est rapproché, chaque fois qu’il a pu le faire, de la production médocaine. Ainsi, en 1936, il a pu faire l’acquisition de Château Bel-Orme Tronquoy-de-Lalande à Saint-Seurin-de-Cadourne, puis en 1942 celle de Croizet-Bages à Pauillac, celle de Rauzan-Gassies en 1946... Son fils, Jean-Michel, a repris le flambeau depuis plus de trente ans. Aujourd’hui, à ses côtés, ses enfants, Anne-Françoise et Jean-Philippe, poursuivent cette continuité familiale exemplaire.


CHÂTEAU RAUZAN-GASSIES Acheté en 1946 par M. Paul Quié, son nom rappelle la maison noble de Gassies dont Gaillard de Tardes était seigneur en 1530 et celui d’un Conseiller du Parlement du milieu du XVIIIe siècle. La géologie du sol se compose de grave silicieuse sur un sous-sol de graves. Le vignoble, d’âge moyen d’une trentaine d’années, a une superficie de 30 hectares, et est encépagé à 10% de Cabernet franc, 60% de Cabernet-Sauvignon, 28% de Merlot et 2% de Petit Verdot. Par son heureuse situation, ses cépages judicieusement choisis, grâce aux soins attentifs qu’apportent ses propriétaires tant à l’élevage qu’à la vinification, le vin de Rauzan-Gassies reste toujours à la hauteur de sa réputation, c’est-à-dire parmi les meilleurs seconds crus. Il se caractérise par une forte personnalité faite à la fois de vigueur, de terroir et de finesse. C’est en vieillissant qu’il prend toute son ampleur. En 1992, le château s’était doté d’un cuvier en inox de 4 000 hl et de 2 chais à barriques de 850 fûts. En 1999, c’est un chai de stockage de bouteilles à hygrométrie et température contrôlées, pouvant contenir 2 récoltes ou 2 millésimes en service pour optimiser le vieillissement. En 2003, une nouvelle salle jouxtant les arcades qui entourent la cour, permet de recevoir les convives et d’organiser les dégustations de professionnels. La production est d’environ 120 000 bouteilles par an. CHÂTEAU CROIZET-BAGES Le domaine a été créé dans l’ancienne propriété des Bages qui date du XVIe siècle, et devint la propriété de Paul Quié en 1942. Le vignoble est situé sur le plateau graveleux et bien exposé du Haut-Bages sur des sols sablo-graveleux. La superficie du vignoble, d’âge moyen de 30 ans, est de 30 hectares (10% de Cabernet franc, 30% de Merlot et 60% de Cabernet-Sauvignon). Après avoir conforté l’image qualitative de ses vins, le château s’est doté il y a 3 ans d’un nouveau chai de stockage de 550 m2 pour le vieillissement des vins en “tiré bouché”. Les vins sont charpentés et typiques de Pauillac. Régulièrement récompensé par de nombreuses médailles. CHÂTEAU BEL-ORME TRONQUOY-DE-LALANDE Le Château doit son architecture particulière à l’architecte Louis qui fut le réalisateur du Grand-Théâtre de Bordeaux et des arcades du Palais Royal à Paris. Le vignoble a été créé depuis plus d’un siècle. Dans le prolongement de Saint-Estèphe, le sol est composé de graves, galets et sables, et d’une couverture argilo-limoneuse. Le vignoble, dont l’âge moyen est de 40 ans, a une superficie de 26 hectares (10% de Cabernet franc, 30% de Cabernet-Sauvignon, 60% de Merlot). Le vin est d’une structure et d’un équilibre remarquables. CHÂTEAU TOUR CARMAIL Un Cru Bourgeois en 1932, issu d’un vignoble de 5 hectares (55% Merlot, 30% Cabernet-Sauvignon, 15% Cabernet franc), avec des vignes d’un âge moyen de 30 ans plantées sur des sols de graves et argilo-calcaires (6 600 pieds/ha).

   

DOMAINES QUIÉ, OU L’ART DE LA CONTINUITÉ FAMILIALE


Famille Quié

33460 Margaux
Téléphone : 05 57 88 71 88
Télécopie : 05 57 88 37 49
Email : rauzangassies@domaines-quie.com


NOS COUPS DE CŒUR DE LA SEMAINE
 

Château d’ESTEAU

Le domaine s’étend sur 4 ha sur des sols de graves garonnaises. La plantation, d’une densité élevée (10 000 pieds/ha) a un âge moyen de près de 40 ans. Les vendanges sont manuelles et les travaux du sol mécaniques. Élevage en barriques de 20 mois, avec 20% de fûts neufs chaque année. Le tout donne ce Haut-Médoc 2004, dense, tout en harmonie, riche au nez, avec ces notes de mûre et d’humus, et des nuances de pruneau en bouche, qu’il faut laisser se fondre. Excellent 2003, au nez de mûre, de cuir et de sous-bois, ample, corsé et souple à la fois, aux tanins harmonieux, de très bonne garde.

Serge Playa

33250 Saint-Sauveur
Téléphone :05 56 59 57 02
Télécopie :05 56 59 59 60
Email : playa.serge@neuf.fr
 

Château la CHÂTAIGNERAIE

On goûte ici des vins d’un remarquable rapport qualité-prix-plaisir comme ce Bordeaux rouge 2004, de robe soutenue et brillante, très riche, d’une jolie concentration d'arômes (cassis, épices...), persistant et très bien équilibré, parfait sur les grillades. Beau Bordeaux Supérieur Château Vieux L’Estage 2003 (issu principalement du Merlot (le reste en Cabernet-Sauvignon et Cabernet franc), de jolie robe grenat, charpenté, de bouche persistante, au nez de fruits mûrs, avec des tanins souples et très équilibrés, d’une jolie finale. Le 2002 se goûte très bien actuellement. Leur Entre-Deux-Mers Château Vieux L’Estage, classique, tout en fraîcheur, aux nuances de fleurs et de pêche, est vif et souple à la fois, une référence dans l’appellation. Goûtez le Bordeaux rosé Château Vieux L’Estage, régulièrement réussi, qui sent la fraise.

Vignobles Maulun

33760 Targon
Téléphone :05 56 23 41 66
Télécopie :05 57 34 41 43
Email : vignoblesmaulun@aol.com
 

Château HAUT-ROCHER

Un terroir argilo-calcaire sur molasse du Fronsadais, des vieilles vignes, des rendements très raisonnables (40 à 45 hl/ha), un élevage adapté (70% en barriques dont 1/3 neuves). Le vignoble s’étend sur 9 ha avec des vignes de 37 ans (65% Merlot, 20% Cabernet franc, 12% Cabernet-Sauvignon et 3% Malbec). Beau Saint-Émilion GC 2004, aux notes de cassis mûr et de cannelle, harmonieux, aux tanins fermes et soyeux à la fois, de bouche complexe. Le 2003 est coloré et très parfumé, d’une jolie concentration en bouche, aux nuances de fruits rouges et de réglisse, charnu, aux tanins bien soyeux mais bien riches, d’excellente évolution (le 96 est très bon actuellement, très parfumé). Goûtez son Saint-Émilion Pavillon du Haut-Rocher et l’excellent Côtes-de-Castillon Château Bréhat (8,5 ha sur terroir argilo-limono-sableux sur sous-sol calcaire, 65% Merlot, 15% Cabernet franc et 20% Cabernet-Sauvignon), d’un couleur profonde avec des arômes de fruits, souple et corsé.

Jean de Monteil
Saint-Etienne-de-Lisse
33330 Saint-Émilion
Téléphone :05 57 40 18 09
Télécopie :05 57 40 08 23
Email : ht.rocher@vins-jean-de-monteil.com
 

CHATEAU TOUR SAINT PIERRE

Cultivé avec soins depuis 1928, de père en fils par la famille Goudineau, le Château Tour Saint Pierre produit un vin parfaitement équilibré, souple, fin et mœlleux, qui est conservé selon les méthodes vinicoles ancestrales et possède toutes les caractéristiques ayant fait la réputation mondiale des vins de Saint-Emilion. Cette magnifique propriété viticole est cultivée sans utilisation de désherbants chimiques ou d'insecticides. De plus, la cueillette des raisins s'effectue manuellement selon la tradition. Remarquable vin, racé, d'une belle couleur grenat, un vin corsé et parfumé, riche en couleur comme en matière, au nez persistant de petits fruits rouges mûrs, de cuir et de sous-bois, de très bonne garde, de belle robe grenat, généreux, typé, corsé, épicé, aux tanins fermes, ample et distingué.

Jacques Goudineau

33330 Saint-Emilion
Téléphone :05 57 24 70 23
Télécopie :05 57 74 42 74
Email : chateautoursaintpierre@vinsdusiecle.com
Site : chateautoursaintpierre
AU SOMMAIRE CETTE SEMAINE

A L'HONNEUR CETTE SEMAINE :
DOMAINES QUIÉ, OU L’ART DE LA CONTINUITÉ FAMILIALE

NOS COUPS DE COEUR DE LA SEMAINE :
Château d’ESTEAU
Château la CHÂTAIGNERAIE
Château HAUT-ROCHER
CHATEAU TOUR SAINT PIERRE

SAINT-EMILION : LE CLASSEMENT

UNE MISE A JOUR HEBDOMAIRE :
Notre site est régulièrement actualisé et propose chaque semaine une sélection des meilleurs vins de France.
Si vous désirez recevoir directement et gratuitement nos prochaines parutions, merci de nous adresser vos coordonnées et votre adresse e-mail à : info@millesimes.fr



Le premier magazine Webvin

ABONNEZ-VOUS GRATUITEMENT
L'actualité du vin
chaque semaine par e-mail

E-Mail :

A LIRE





 ANNONCES


A VOIR EGALEMENT

Guide des Vins
Le site de Patrick Dussert-Gerber
Aucune marge n'est prise sur les ventes
classement et millesimes
Le site de Millesimes
Les Vins du Siècle
Une selection de Grands Vins

 NOS AUTRES SITES THEMATIQUES


CLASSEMENT SAINT-EMILION
SAINT-EMILION

Ici comme ailleurs, tout bon vigneron sait que, la priorité, c'est de laisser s'exprimer son terroir, en respectant la vigne, en limitant les rendements, en pratiquant la lutte raisonnée ou simplement en laissant faire la nature qui n’a pas besoin que l’on se substitue à elle à grands renforts de surconcentration ou de “surboisage”. Un grand Saint-Émilion, cela vaut bien mieux que cela. Le terroir, l’élégance et la sagesse des prix sont la clé des vrais vins typés de l’appellation, du plus mythique au plus modeste. Et leur situation géographique fait évidemment la différence. Il suffit de se promener entre les vignes, celles du plateau, des côtes ou de plaine, pour comprendre que le terroir a une force indéniable ici. Si certains donc se flattent ici d’élever des cuvées très “spéciales” à des prix incautionnables, il faut plus que jamais tirer un coup de chapeau aux propriétaires de talent qui élèvent les véritables grands vins de Saint-Émilion. C’est le but de ce Classement.

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
CHEVAL BLANC
CADET-PIOLA
CANON
GUADET
HAUT-SARPE
LAROQUE
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
BÉLAIR
MAGDELAINE
BALESTARD-LA-TONNELLE
(BEAUSÉJOUR)
BEAUSÉJOUR-BÉCOT
TROTTEVIEILLE
LAMARZELLE

DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
LANIOTE
MATRAS
PIGANEAU
LA TOUR DU PIN FIGEAC
CAPET-GUILLIER
LA CLOTTE
HAUT-ROCHER*
LES RELIGIEUSES*
ROL DE FOMBRAUGE
LA ROSE POURRET*
(SANSONNET*)
TOUR DES COMBES
TOUR SAINT-PIERRE*
VIEUX-POURRET*
DARIUS
LA GRACE-DIEU
GRAND-CORBIN*
HAUT-SEGOTTES
MAUVEZIN
MONLOT
(PETIT MANGOT*)
PUY-RAZAC*
(SAINT-GEORGES-CÔTE-PAVIE*)
(LA TOUR-FIGEAC*)
CLOS DES PRINCE
CROIX DE BERTINAT
GROS CAILLOU*
HAUT-VILLET*
MONT BELAIR*
BÉARD-LA-CHAPELLE*
DESTRIER*
GRAVET-RENAISSANCE*
(ROC DE BOISSEAUX*)
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
CANTENAC
LA COUSPAUDE
LA GRÂCE-DIEU LES MENUTS
MAUVINON
CLOS TRIMOULET
LA BONNELLE
(CADET-BON*)
FAURIE DE SOUCHARD
FONROQUE
FRANC-POURRET
HAUT-PLANTEY
CLOS LABARDE*
CLOS DES MENUTS
ORISSE DU CASSE
PONTET-TEYSSIER
ROSE-TRIMOULET*
SAINT-PEY*
CLOS DE SARPE*
CARTEAU*
FERRAND*
LA GRAVE-FIGEAC
HAUT GROS CAILLOU
MANGOT*
(PRESSAC*)
BADETTE
DE LA COUR
CROIX D'ARMENS*
FLEUR MORANGE*
LA GARELLE*
LAVALLADE*
MELIN
SAINT-VALÉRY
VIEUX-RIVALLON
BEAULIEU-CARDINAL*
(CÔTE-PUYBLANQUET*)

TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
BARRAIL-DES-GRAVES*
(CANTIN)
LA FLEUR PICON*
LA GRANGERE*
GUEYROT*
PONTET FUMET*
CHAMPION*
TRAPAUD
(VILLHARDY*)
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
CROIX DE VERSANNES
FRANC-GRACE-DIEU*
GAUBERT
HAUTES-GRAVES-D'ARTHUS*
(MAYNE -REYNAUD)
(SAINT-ESPRIT*)
LE FREYCHE
(GAILLARD)
PEYROUTAS*

SAINT-EMILION

Catégorie A : priorité à la puissance. Grands vins colorés, concentrés, de garde, gras, tanniques, qui n’acquièrent leur finesse, leur souplesse, que dans le temps. Catégorie B : priorité à l’élégance. Grands vins très aromatiques, fins, plus souples, plus fondus, qui se savourent plus facilement, mais tiennent aussi la distance.
IMPORTANT : l’exceptionnel rapport qualité-prix de plusieurs crus de ce Classement, dans toutes les catégories, explique leur place par rapport à d’autres crus plus connus (et souvent bien plus chers), voire par rapport à des cuvées (très) “spéciales” (ou autres “vins de garage”) qui n’ont rien à voir avec l’entité du vignoble (généralement absentes de ce Classement). Il faut donc tenir compte du prix pour comprendre qu’un très grand vin, intrinsèquement sur le plan du terroir, mais très cher, peut être dans une catégorie semblable qu’un autre vin, peut-être moins connu, plus modeste, mais dont le rapport qualité-prix-plaisir est excellent. Comme dans l’ensemble des autres Classements, cela ne remet bien entendu pas en cause le très haut niveau qualitatif du vin le plus réputé (et donc le plus cher). Il esiste également une hiérarchie interne à chaque catégorie, qui décline donc tout naturellement le Classement, les “Premiers” des Troisièmes Grands Vins Classés par exemple étant très proches de la catégorie supérieure.
Le but de ce Classement n’est donc pas de “comparer” tel ou tel cru, et encore moins telle ou telle appellation. C’est dans son appellation qu’il faut situer le Classement de tel ou tel vin, par rapport aux autres vins de sa même appellation. Chaque cru retenu possède son propre caractère et demande à être apprécié en tant que tel, sans faire une comparaison avec tel ou tel autre. Le seul fait d’être dans ce Classement (ouvert à tous) est un gage de qualité, et le rapport qualité-prix-typicité est le seul critère retenu. Les absents le sont généralement faute d’un nombre conséquent de millésimes dégustés ou n’ont pas (encore) été sélectionnés.
Ce Classement n’est pas statique, situe tel ou tel vin par rapport à des dégustations, et est donc régulièrement réactualisé. Il ne peut et ne doit pas être confondu ni comparé avec aucun autre classement, officiel ou non, qui emploierait le terme de “cru classé” ou “grand cru” ou “grand vin” ou n’importe quel autre terme, et ne remet bien sûr pas en cause un classement officiel existant, s’il en existe.
* Peut mériter mieux dans certains millésimes. Dans toutes les catégories, le cru peut alors parvenir à la tête de la sienne, voire passer dans une catégorie supérieure. (--) Classement relatif à l'heure actuelle, qui devrait se confirmer, dans un sens comme dans l'autre, en fonction de l’évolution des prochains millésimes.
© Copyright Patrick Dussert-Gerber. Tous droits réservés. Reproduction interdite sans l’accord de Patrick Dussert-Gerber.

 PRECEDENTES EDITIONS

Edition du 31/01/2008
Edition du 24/01/2008
Edition du 17/01/2008
Edition du 10/01/2008
Edition du 03/01/2008
Edition du 27/12/2007
Edition du 20/12/2007
Edition du 13/12/2007
Edition du 06/12/2007
Edition du 29/11/2007
Edition du 22/11/2007
Edition du 15/11/2007
Edition du 08/11/2007
Edition du 01/11/2007
Edition du 25/10/2007
Edition du 18/10/2007
Edition du 11/10/2007
Edition du 04/10/2007
Edition du 27/09/2007
Edition du 20/09/2007
Edition du 13/09/2007
Edition du 06/09/2007
Edition du 30/08/2007
Edition du 23/08/2007
Edition du 16/08/2007
Edition du 09/08/2007
Edition du 02/08/2007
Edition du 26/07/2007
Edition du 19/07/2007
Edition du 12/07/2007
Edition du 05/07/2007
Edition du 28/06/2007
Edition du 21/06/2007
Edition du 14/06/2007
Edition du 07/06/2007
Edition du 31/05/2007
Edition du 24/05/2007
Edition du 17/05/2007
Edition du 10/05/2007
Edition du 03/05/2007
Edition du 26/04/2007
Edition du 19/04/2007
Edition du 12/04/2007
Edition du 05/04/2007
Edition du 29/03/2007
Edition du 22/03/2007
Edition du 15/03/2007
Edition du 08/03/2007
Edition du 01/03/2007
Edition du 22/02/2007
Edition du 15/02/2007
Edition du 08/02/2007
Edition du 01/02/2007
Edition du 25/01/2007
Edition du 18/01/2007
Edition du 11/01/2007
Edition du 04/01/2007
Edition du 28/12/2006
Edition du 21/12/2006
Edition du 14/12/2006
Edition du 07/12/2006
Edition du 30/11/2006
Edition du 23/11/2006
Edition du 16/11/2006
Edition du 09/11/2006
Edition du 02/11/2006
Edition du 26/10/2006
Edition du 19/10/2006
Edition du 12/10/2006
Edition du 05/10/2006

Millésimes © Société des Millésimes SA. Reproduction interdite - Informations éditeur - Mentions légales - info@millesimes.fr
L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, sachez apprécier avec modération.

Site édité par Société des Millésimes - S.A. au capital de 38.112,25 € - Siège social : Beauregard 33124 Auros - 350 288 825 RCS Bordeaux 
Directeur de la publication : Patrick Dussert-Gerber - Château de Beauregard 33124 Auros. Tél. 05 56 65 51 57 - Fax. 05 56 65 50 92 - e.mail : contact@millesimes.fr 

© Édition Société des Millésimes SA  • Auteurs : Patrick Dussert-Gerber et Brigitte Dussert. Tous droits réservés. Toute reproduction, même partielle, de cet ouvrage est strictement interdite. Une copie ou reproduction par quelque moyen que ce soit, photographie, photocopie, microfilm, bande magnétique, disque ou autre, constitue une contrefaçon passible des peines prévues par la loi du 11 mars 1957 sur la protection des droits d’auteur • Les publi-rédactionnels et publicités appartiennent à la société d’édition • La société éditrice décline toute responsabilité pour les documents non sollicités, elle n'est pas responsable des documents, textes et photos communiqués par les annonçeurs et agences concernant les insertions publicitaires et publi-reportages, ni par les publicités qui pourraient ne pas être conformes à la loi en vigueur. Les photos, articles et informations rédactionnelles sont libres de toute publicité. Tout matériel non utilisé ne sera pas renvoyé • Photos : Tous droits réservés. Ce copyright s’applique à l’ensemble de nos autres sites.

Voir pour les copyrights et la protection des droits d'auteurs :http://patrick.dussert-gerber.com/copyright-et-droits-dauteur/

Droits des auteurs et Sanctions de la Loi 57-298 du 11 mars 1957 : http://www.admi.net/jo/loi57-298.html