classement et millesimes
vins du siècle

VOTRE GIRONDE

boutiques Amour du Vin
Guide des Vins
 

Top des vins de Bordeaux, bien acheter au meilleur prix

Edition du 03/05/2007
Patrick DUSSERT-GERBER MET A L'HONNEUR CETTE SEMAINE

 CHATEAU HANTEILLAN, UNE HISTOIRE DE FEMMES

Coup de cœur

Château HANTEILLAN

Aujourd'hui, la fierté de la propriété se présente sous la robe du Château Hanteillan, classé Cru Bourgeois Supérieur pour la première fois en 1932 et confirmé lors du classement 2003. En partie élevé en barriques de chêne pendant 12 mois, des accents élégants de fruits rouges le caractérisent autant au nez qu'en bouche. S’ensuivent le Château Laborde et le Château Blagnac, deux vins issus des plus jeunes vignes…


Les vignes du Château Hanteillan sont plantées sur des sols qui datent de l’époque Oligocène (ère tertiaire). Le terroir est en majorité calcaire mélangé à de l’argile contenant des fossiles, des marnes blanches ou vertes, de petites graves fines appelées “Formation de Méric”. La conduite du vignoble est traditionnelle effectuée avec le souci de préserver l’environnement, aucun traitement acaricide n’a été fait depuis 1985. Mise en place d’une station météo sur la propriété afin de réduire les traitements de manière significative. Alors que le beau millésime 2006 poursuit son élevage, et que le 2005 est particulièrement prometteur, alliant structure et charme, finesse et richesse, le 2004 commence à bien se livrer. “Le 2004 est un très beau millésime, précise Catherine Blasco, très classique avec une très jolie maturité du Cabernet-Sauvignon. Lorsqu’il fait trop chaud, ce cépage devient un peu atypique, ce qui n’a pas été le cas en 2004. L’été n’a pas été caniculaire et c’est le mois de septembre qui a fait le millésime. C’est devenu une habitude à Hanteillan, on vendange de plus en plus lentement, en fonction des parcelles. Nous avons fait beaucoup de progrès au niveau de la taille de la vigne, on a beaucoup formé notre personnel, on a aussi fait beaucoup de progrès techniques, les raisins sont très sains, on maîtrise aussi beaucoup mieux les rendements comme c’était le cas en 2004 qui compensait le millésime 2003, où la vigne, avait été stressée par la canicule. Nous avons également fait des vendanges en vert pour le 2004, il n’y a aucune dilution, car on a été très sévère pour ne laisser mûrir que les plus belles grappes. Notre vinification a été sensiblement la même qu’en 2003, nous mettons 30% du vin en barriques de chêne, le boisé est bien présent mais pas dominant. Le vin est élégant, la couleur est intense, bien profonde. En bouche, il a une excellente structure tannique, c’est un vrai Bordeaux, un vin un peu plus “masculin” même, très équilibré, d’une belle complexité, et cela laisse présager un beau potentiel de garde.” Mais, parler d’Hanteillan, c’est aussi parler d’une histoire de femmes. Celles qui ont fait ce domaine. Il faut remonter à 1809, date à laquelle le Château Hanteillan prend un véritable essor grâce à une femme, Antoinette Rose de Peyière, qui y fit construire une maison de maître, un chai, un cuvier et agrandit le domaine. Sa fille, puis sa belle-fille, poursuivront son œuvre. Puis, c’est en 1984, que le Château Hanteillan est à nouveau dirigé par une femme, Catherine Blasco. Femme de talent et très charismatique, c’est elle qui va entreprendre de tout rénover étape par étape. Très bonne dégustatrice, Catherine Blasco, a l’idée, il y a deux ans, de proposer un vin un peu moins “costaud” privilégiant le fruité à la barrique, il en résulte un vin “plus féminin”, plus “sur le fruit”, très agréable à être dégusté dans sa jeunesse, sans lui enlever son potentiel de garde. Voici l’idée de créer ce “Vin des Nanas”. Cette Cuvée Spéciale, élaborée par Catherine Blasco et son œnologue Béatrice Friquet, s’affirme être un joli Haut-Médoc de caractère, aux arômes savoureux et croquants de fruits mûrs. Une idée originale qui vient compléter la politique de la propriété Hanteillan qui illustre la tendance : grâce à la cueillette de raisins parfaitement mûrs et sains, on peut déguster plus rapidement des vins jeunes et néanmoins solides. Un vin à partager donc en toute convivialité.

   

CHATEAU HANTEILLAN, UNE HISTOIRE DE FEMMES


Catherine Blasco

33250 Cissac-Médoc
Téléphone : 05 56 59 35 31
Télécopie : 05 56 73 49 08
Email : chateau.hanteillan@wanadoo.fr


NOS COUPS DE CŒUR DE LA SEMAINE
 

Château le RONDAILH

Un vignoble de 40 ha (3/4 de cépages rouges et 1/4 de cépages blancs, âge moyen des vignes 25 ans, sols argilo-calcaire). On se fait plaisir avec leur Bordeaux Supérieur Cuvée Prestige 2003, corsé, qui sent bon les fruits mûrs et les sous-bois, de bouche puissante, de très bonne garde (excellent 2002). Goûtez aussi son excellent Bordeaux rouge 2003, au bouquet subtil et intense à la fois, de bouche ronde. Très joli Bordeaux rosé 2005, tout en fruité, parfait sur une quiche.

Pallaruelo et fils

33490 Sainte-Foy-la-Longue
Téléphone :05 56 76 40 54
Télécopie :05 56 76 40 54
 

Château COUHINS

Très bien classé. C’est en 1968 que l’Institut national de la recherche agronomique a pu acquérir ce joli vignoble de 12 ha en rouges et 5 ha en blancs, sur des croupes de graves et pentes argilo-calcaires. Le tout donne ce Pessac-Léognan blanc 2005 (85% Sauvignon et 15% Sémillon, élevage sur lies avec bâtonnages), d’une belle harmonie, tout en fruit et finesse, ample, aux nuances subtiles de pomme et de fruits secs, de bouche suave. Le 2004 est de bouche onctueuse, avec ces nuances de fleurs et pêche jaune, de bouche persistante. Excellent Pessac-Léognan rouge 2004 (45% Cabernet-Sauvignon, 40% Merlot, 14% Cabernet franc et 1% Petit Verdot), bien élevé en barriques, une réussite, de belle robe, alliant une finesse tannique à une rondeur en bouche persistante, d’une très jolie finale avec ces notes de fumé et de cassis surmûri. Goûtez aussi le Château Couhins Lagravette rouge 2004, avec ce nez où domine le pruneau, très parfumé, très équilibré, avec des tanins ronds mais bien présents, de bouche persistante comme ce blanc 2005, de bouche distinguée où dominent les fruits secs, de robe dorée, très savoureux, tout en subtilité aromatique, d’une belle longueur.

Direction : Dominique Forget

33140 Villenave-d'Ornon
Téléphone :05 56 30 77 61
Télécopie :05 56 30 70 49
 

Château la GALIANE

Toujours très bien classé. Une propriétaire charmante et passionnée. L’exploitation est familiale depuis plusieurs générations (5 ha plantés de 50 % de Merlot, 45 % de Cabernet-Sauvignon et 5% de Petit Verdot), dont le vignoble est réparti sur des croupes de fines graves. L’élevage est très traditionnel (pas de désherbage, vendanges manuelles, pas de filtration, soutirages fréquents...). Vous aimerez comme nous son Margaux 2004, de couleur pourpre, un vin très riche et typé, aux tanins denses, tout en bouche, légèrement épicé, avec des notes de mûre et de cuir, de garde. Le 2003 poursuit sa belle évolution, un vin qui se caractérise par un nez complexe (cassis, épices...), ample et fin, bien structuré, complet et très parfumé, de bouche harmonieuse. Excellent 2002, au nez complexe où dominent la truffe, les épices et les fruits noirs. Le 2001 est de bouche puissante et savoureuse, au nez où prédominent les épices, de charpente très élégante, très classique. Actuellement, on se fait plaisir avec le 99, aux tanins soyeux, très harmonieux, parfaitement équilibré, avec des arômes de cassis mûr. Goûtez son Margaux Château Charmant (5 ha), qui possède des vignes centenaires plantées sur des croupes de fines graves à galets abondants et labourés, aux notes persistantes de fumé, de griotte et d’épices, aux tanins ronds mais bien présents. Remarquable rapport qualité-prix.

Christiane Renon

33460 Soussans
Téléphone :05 57 88 35 27
Télécopie :05 57 88 70 59
Email : chateaulagaliane@vinsdusiecle.com
Site : www.vinsdusiecle.com/chateaulagaliane
AU SOMMAIRE CETTE SEMAINE

A L'HONNEUR CETTE SEMAINE :
CHATEAU HANTEILLAN, UNE HISTOIRE DE FEMMES

NOS COUPS DE COEUR DE LA SEMAINE :
Château le RONDAILH
Château COUHINS
Château la GALIANE
CHATEAU LE TUQUET

SAUTERNES : LE CLASSEMENT

UNE MISE A JOUR HEBDOMAIRE :
Notre site est régulièrement actualisé et propose chaque semaine une sélection des meilleurs vins de France.
Si vous désirez recevoir directement et gratuitement nos prochaines parutions, merci de nous adresser vos coordonnées et votre adresse e-mail à : info@millesimes.fr


A LIRE





 

CHATEAU LE TUQUET

Le Tuquet et son Vignoble figurent déjà sur les cartes royales de belleyme au début du XVIIIe siècle. La chartreuse fut construite vers 1730 (façade sud de Victor Louis). Dans la première édition du Féret (Ch. Cocks 1868) Le Tuquet est classé premier vin de la commune de Beautiran, ce qui sera confirmé par les éditions successives jusqu'à aujourd'hui. A la fin du XIXe siècle, le domaine appartient à la famille du Père de Foucauld qui y séjournera à plusieurs reprises avant son départ pour le Maroc. Il a appartenu ensuite à une grande maison du négoce bordelais, puis fût racheté en 1963 par la famille Ragon, actuellement propriétaire. D'importants travaux ont été faits dans les chais en 1991 : 3 200 hl de cuverie inox supplémentaires, construction d'un nouveau chai à barriques, thermorégulation de l'ensemble de la cuverie et climatisation des locaux de stockage. Faites-vous plaisir avec ce superbe Graves rouge, de robe grenat, au bouquet subtil et intense à la fois, aux notes de sous-bois et de fruits rouges mûrs, de bouche ample et fondue, tout en charme, de garde. Très joli Graves blanc, bien typé par son Sémillon (95%), bien fruité, au nez de petits fruits frais, régulièrement charmeur.

Paul Ragon

33640 Beautiran
Téléphone :05 56 20 21 23
Télécopie :05 56 20 21 83
Email : chateauletuquet@vinsdusiecle.com
Site : chateauletuquet

A VOIR EGALEMENT

Guide des Vins
Le site de Patrick Dussert-Gerber
Aucune marge n'est prise sur les ventes
classement et millesimes
Le site de Millesimes
Les Vins du Siècle
Une selection de Grands Vins

 NOS AUTRES SITES THEMATIQUES


CLASSEMENT SAUTERNES
SAUTERNES

À Sauternes, l'équilibre géologique et climatique de la région en fait un milieu naturel idéal pour cette fascinante biologie qu'est le Botrytis cinerea. Les meilleurs sont une nouvelle fois dans notre Classement, dans une gamme importante, des vins rares dont les prix sont largement justifiés quand on connaît les efforts et la patience des propriétaires, et qui méritent d’être appréciés, chacun selon leur style, sur de nombreux mets, tout au long d’un repas.

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
YQUEM
COUTET (B)
SUDUIRAUT
DOISY-VÉDRINES (B)
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
FILHOT
CLIMENS (B)
CLOS HAUT-PEYRAGUEY
BASTOR-LAMONTAGNE
MALLE
LA TOUR BLANCHE

DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
(CAILLOU (B))
HAUT-BOMMES
VILLEFRANCHE (B)
(SIGALAS-RABAUD*)
(BASTARD (B))
BROUSTET (B)
(DOISY-DUBROCA (B)*)
GRILLON (B)
(MOUNIC*)
(CLOS DADY)
CLOSIOT (B)
(LA GARENNE*)
(LES JUSTICES)
MONT-JOYE (B)*
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
HAUT-BERGERON*
(LAFAURIE-PEYRAGUEY)
LAMOTHE-DESPUJOLS*
SAINT-AMAND
D'ARCHE PUGNEAU
COY
MINGUETS
RABAUD-PROMIS
VALGUY
HAUT-CLAVERIE*
LAFON
SAHUC LÉSTOUR (B)
(SIMON*)
VEYRES

TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
(BÉCHEREAU-DE-RUAT*)
(LAVILLE*)
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance

SAUTERNES

(B) : Barsac
Catégorie A : Priorité à la puissance. Catégorie B : Priorité à l'élégance.
IMPORTANT : l’exceptionnel rapport qualité-prix de plusieurs crus de ce Classement, dans toutes les catégories, explique leur place par rapport à d’autres crus plus connus (et souvent bien plus chers), voire par rapport à des cuvées (très) “spéciales” (ou autres “vins de garage”) qui n’ont rien à voir avec l’entité du vignoble (généralement absentes de ce Classement) Il faut donc tenir compte du prix pour comprendre qu’un très grand vin, intrinsèquement sur le plan du terroir, mais très cher, peut être dans une catégorie semblable qu’un autre vin, peut-être moins connu, plus modeste, mais dont le rapport qualité-prix-plaisir est excellent. Comme dans l’ensemble des autres Classements, cela ne remet bien entendu pas en cause le très haut niveau qualitatif du vin le plus réputé (et donc le plus cher). Il esiste également une hiérarchie interne à chaque catégorie, qui décline donc tout naturellement le Classement, les “Premiers” des Troisièmes Grands Vins Classés par exemple étant très proches de la catégorie supérieure.
Le but de ce Classement n’est donc pas de “comparer” tel ou tel cru, et encore moins telle ou telle appellation. C’est dans son appellation qu’il faut situer le Classement de tel ou tel vin, par rapport aux autres vins de sa même appellation. Chaque cru retenu possède son propre caractère et demande à être apprécié en tant que tel, sans faire une comparaison avec tel ou tel autre. Le seul fait d’être dans ce Classement (ouvert à tous) est un gage de qualité, et le rapport qualité-prix-typicité est le seul critère retenu. Les absents le sont généralement faute d’un nombre conséquent de millésimes dégustés ou n’ont pas (encore) été sélectionnés.
Ce Classement n’est pas statique, situe tel ou tel vin par rapport à des dégustations, et est donc régulièrement réactualisé. Il ne peut et ne doit pas être confondu ni comparé avec aucun autre classement, officiel ou non, qui emploierait le terme de “cru classé” ou “grand cru” ou “grand vin” ou n’importe quel autre terme, et ne remet bien sûr pas en cause un classement officiel existant, s’il en existe.
* Peut mériter mieux dans certains millésimes. Dans toutes les catégories, le cru peut alors parvenir à la tête de la sienne, voire passer dans une catégorie supérieure.
(--) Classement relatif à l'heure actuelle, qui devrait se confirmer, dans un sens comme dans l'autre, en fonction de l’évolution des prochains millésimes. N.B. Tous ces vins ont droit à l'appellation Sauternes.
FILHOT : les vins en “gras” sont ceux qui montent en grade par rapport à leur Classement de 1855.
COUTET : les vins en “italique” sont ceux qui conservent la même place que leur Classement de 1855 (ou pratiquement). CAMERON : ces vins n’étaient pas présents dans le Classement de 1855 des Crus Classés.

© Copyright Patrick Dussert-Gerber. Tous droits réservés. Reproduction interdite sans l’accord de Patrick Dussert-Gerber.

 ANNONCES

 PRECEDENTES EDITIONS

Edition du 26/04/2007
Edition du 19/04/2007
Edition du 12/04/2007
Edition du 05/04/2007
Edition du 29/03/2007
Edition du 22/03/2007
Edition du 15/03/2007
Edition du 08/03/2007
Edition du 01/03/2007
Edition du 22/02/2007
Edition du 15/02/2007
Edition du 08/02/2007
Edition du 01/02/2007
Edition du 25/01/2007
Edition du 18/01/2007
Edition du 11/01/2007
Edition du 04/01/2007
Edition du 28/12/2006
Edition du 21/12/2006
Edition du 14/12/2006
Edition du 07/12/2006
Edition du 30/11/2006
Edition du 23/11/2006
Edition du 16/11/2006
Edition du 09/11/2006
Edition du 02/11/2006
Edition du 26/10/2006
Edition du 19/10/2006
Edition du 12/10/2006
Edition du 05/10/2006

 ANNONCES


Site édité par Société des Millésimes - S.A. au capital de 38.112,25 € - Siège social : Beauregard 33124 Auros - 350 288 825 RCS Bordeaux 
Directeur de la publication : Patrick Dussert-Gerber - Château de Beauregard 33124 Auros. Tél. 05 56 65 51 57 - Fax. 05 56 65 50 92 - e.mail : contact@millesimes.fr 

© Édition Société des Millésimes SA  • Auteurs : Patrick Dussert-Gerber et Brigitte Dussert. Tous droits réservés. Toute reproduction, même partielle, de cet ouvrage est strictement interdite. Une copie ou reproduction par quelque moyen que ce soit, photographie, photocopie, microfilm, bande magnétique, disque ou autre, constitue une contrefaçon passible des peines prévues par la loi du 11 mars 1957 sur la protection des droits d’auteur • Les publi-rédactionnels et publicités appartiennent à la société d’édition • La société éditrice décline toute responsabilité pour les documents non sollicités, elle n'est pas responsable des documents, textes et photos communiqués par les annonçeurs et agences concernant les insertions publicitaires et publi-reportages, ni par les publicités qui pourraient ne pas être conformes à la loi en vigueur. Les photos, articles et informations rédactionnelles sont libres de toute publicité. Tout matériel non utilisé ne sera pas renvoyé • Photos : Tous droits réservés. Ce copyright s’applique à l’ensemble de nos autres sites.

Voir pour les copyrights et la protection des droits d'auteurs :http://patrick.dussert-gerber.com/copyright-et-droits-dauteur/

Droits des auteurs et Sanctions de la Loi 57-298 du 11 mars 1957 : http://www.admi.net/jo/loi57-298.html


L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, sachez apprécier avec modération.